S'abonner

Réhabilitation respiratoire précoce : modalités, résultats - 23/11/10

Doi : 10.1016/S1877-1203(10)70162-2 
V. Castelain 1, P. Labeix 2, , F. Costes 2
1 Service de réanimation médicale, Hôpital de Hautepierre, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, avenue Molière, 67098 Strasbourg cedex 
2 Laboratoire de Physiologie de l’exercice, CHU Saint-Etienne, Université Jean Monnet de Saint-Etienne, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 3
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’importance des séquelles post-réanimation impose une prise en charge rééducative optimisée, en particulier chez les patients BPCO pour qui les pertes de poids et de force influent grandement sur le pronostic fonctionnel et donc sur la qualité de vie. Même si, dans les premiers temps, la réhabilitation n’est pas essentielle, elle doit devenir très vite prioritaire. Les moyens utilisés alors seront adaptés à l’état physique des patients. Certains auteurs présentent une gradation de la réhabilitation pouvant être proposée en unité de soins intensifs. Cette réadaptation précoce permet la réalisation des transferts lit-fauteuil plus rapidement ainsi qu’une sortie plus rapide de l’hôpital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réanimation, BPCO, Réhabilitation, Précoce


Plan


© 2010  SPLF. Edité par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 6

P. 621-623 - novembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Électrostimulation musculaire, BPCO et Soins Intensifs
  • F. Crépon, J. Dupuis, P. Labeix, F. Costes
| Article suivant Article suivant
  • Réhabilitation des patients ventilés au long cours : la ventilation non invasive peut-elle constituer une aide ?
  • J.-L. Pépin, P. Labeix, F. Costes

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?