S'abonner

Une infirmière à bout de souffle - 30/07/12

Doi : RMRA-07-2012-4-3-1877-1203-101019-201203191 

N. Paleiron

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Madame O., 44 ans, est adressée en pneumologie en 2005 pour une dyspnée d’aggravation progressive. Dans ses antécédents, on retient une maladie de Crohn diagnostiquée en 1985, traitée par résection de 40 cm de l’intestin grêle et corticothérapie transitoire à cette époque. Elle n’a jamais fumé et ne signale aucune exposition toxique environnementale professionnelle ou domestique. Elle ne prend alors aucun traitement. Elle est mariée et travaille comme infirmière libérale, extrêmement active. Elle ne possède pas d’animal de compagnie et dit avoir été vaccinée par le BCG dans l’enfance. Elle n’a jamais effectué de séjour en zone intertropicale.

Plan



© 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 3

P. 114-115 - juillet 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Micronodules pulmonaires découverts au retour d’un voyage en Égypte
  • T. Berghmans
| Article suivant Article suivant
  • Une infirmière à bout de souffle
  • N. Paleiron

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?