S'abonner

Voies aériennes distales : histologie normale et lésions anatomopathologiques - 08/05/13

The small airways: Normal histology and the main histopathological lesions

Doi : 10.1016/j.rmr.2012.12.017 
M. Kambouchner
Service d’anatomie pathologique, hôpital Avicenne, AP–HP, 125, route de Stalingrad, 93009 Bobigny cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les lésions des voies aériennes distales (VAD) s’observent dans un grand nombre d’affections pulmonaires, la plupart infectieuses ou dues au tabac. Elles sont tantôt isolées, ou plus souvent associées à l’atteinte d’autres éléments de la structure pulmonaire comme les bronches, le parenchyme alvéolaire et la plèvre. Les lésions élémentaires qui en constituent le substratum sont en nombre limité. Une même lésion est donc représentée dans une grande variété de situations cliniques. Il n’y a pas de corrélation dans chaque cas entre la sévérité de l’atteinte des VAD constatée par le pathologiste et le retentissement clinique et fonctionnel de la bronchiolite. Telles qu’elles sont observées par le pathologiste, les lésions bronchiolaires peuvent être subdivisées en trois catégories : (1) des motifs lésionnels simples et non spécifiques, infraradiologiques (bronchiolites – cellulaires, folliculaires, granulomateuses, oblitérantes, constrictives) qui ne sont jamais exclusifs d’un cadre clinique en particulier, (2) des lésions plus spécifiques comme la bronchiolite respiratoire du fumeur ou les modifications histologiques de l’asthme, (3) des lésions bronchiolaires dans le cadre de pathologies dites « interstitielles » de systématisation centrolobulaire prédominante, concernant les VAD et le parenchyme alvéolaire et atteignant la définition radiologique. Après un rappel des données histologiques normales des bronchioles, cette revue décrit et commente dans leur diversité les lésions histopathologiques des VAD.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Lesions of the small airway are observed in a wide variety of pulmonary conditions, most of which are due to infection, tobacco and connective tissue diseases. They are sometimes isolated or, more often, associated with involvement of other pulmonary structures such as the bronchi, the lung parenchyma and the pleura. The pathological spectrum of the bronchiolar response to injury is relatively limited. Thus, the same lesion is observed in various clinical settings. There is no correlation between the severity of the small airway involvement seen by the pathologist and the clinical and functional manifestations of bronchiolitis. The causes of bronchiolitis may be classified on a clinical basis, on aetiology or on histological appearance, yet no single classification appears to be suitable. An integrated clinical, radiological, functional and histological approach is needed. As they are seen by the pathologist microscopically, small airway lesions may be subdivided into three categories: (1) simple nonspecific lesions (bronchiolitis – cellular, follicular, granulomatous, obliterative, constrictive) that are never exclusively related to one clinical picture, (2) or displaying a more specific pattern like the respiratory bronchiolitis of the smoker or the histolgical changes of asthma, (3) bronchiolar lesions in conditions described as “interstitial”, predominantly centrilobular, involving the small airways and the lung parenchyma, and visible radiologically. After recalling the normal histological appearances of the bronchioles, this review describes the diversity of the histopathological lesions of the small airways.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Voie aérienne distale, Bronchiole, Bronchiolite, Histologie, Pathologie

Keywords : Small airways, Bronchiole, Bronchiolitis, Histology, Pathology


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 4

P. 286-301 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Usage du cannabis et retentissement fonctionnel respiratoire
  • M. Underner, T. Urban, J. Perriot, G. Peiffer, J.-C. Meurice
| Article suivant Article suivant
  • Spécificité de la prise en charge psychologique en oncologie thoracique
  • J.-L. Pujol

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?