S'abonner

Antigénuries : indications de prescription et apports thérapeutiques dans les pneumonies aiguës communautaires - 30/10/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.06.004 
S. Dirou a, , C. Cazanave b
a Service de pneumologie, l’institut du thorax, hôpital G.- et R.- Laënnec, CHU de Nantes, boulevard J.-Monod, 44093 Nantes cedex 1, France 
b Service de maladies infectieuses et tropicales, groupe hospitalier Pellegrin, CHU de Bordeaux, 33076 Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les antigénuries sont des tests simples et rapides pouvant être une aide au diagnostic étiologique d’une pneumonie aiguë communautaire. Cependant, leur prescription est parfois excessive et réalisée dans des situations non justifiées. Le bénéfice thérapeutique est limité puisque des études montrent qu’une antibiothérapie adaptée aux résultats des antigénuries n’améliore ni le coût ni la survie des patients comparée à une antibiothérapie empirique. Il faut être prudent avant de rétrocéder une antibiothérapie sur le seul résultat négatif d’une antigénurie. L’antigénurie légionelle est la méthode la plus communément utilisée pour établir le diagnostic de légionellose mais doit être prescrite dans un contexte clinique bien spécifique. L’antigénurie pneumocoque est surtout intéressante dans la surveillance épidémiologique des pneumonies à pneumocoque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Urinary antigen tests are quick and simple tests helping to provide an etiological diagnosis in community-acquired pneumonia. However, their prescription is sometimes excessive and performed in unjustified situations. The therapeutic benefit is limited. Indeed, studies show that appropriate antibiotic therapy based on the result of urinary antigen tests does not improve the cost and the patient survival compared to empirical antibiotic therapy. One must be careful before antibiotic therapy reduction based on the sole negative result of urinary antigen test. Legionella urinary antigen test is the most commonly method used for the diagnosis of legionellosis but must be prescribed in a specific clinical context. Streptococcus pneumoniae urinary antigen test is especially interesting in the epidemiological surveillance of pneumococcal community-acquired pneumonia.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antigénurie, Streptococcus pneumoniae, Légionellose, Pneumopathie aiguë communautaire

Keywords : Urine antigen testing, Streptococcus pneumoniae, Legionellosis, Community-acquired pneumonia


Plan


 Ce texte résume en grande partie l’intervention réalisée sur cette thématique lors des 2es journées du Groupe pour la recherche et l’enseignement en pneumo-infectiologie (GREPI) de la Société de pneumologie de langue française (SPLF), les 4 et 5 décembre 2014.


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 8

P. 845-849 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anti-inflammatoires et pneumonie aiguë communautaire
  • S. Dirou, G. Voiriot
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations pulmonaires de l’histiocytose langerhansienne
  • J. Obert, A. Tazi

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;