S'abonner

Prévalence du syndrome d’apnées du sommeil dans un groupe de 123 patients insuffisants cardiaques - 21/12/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.10.689 
K. Sedkaoui-Oumerzouk 1, , P. Fournier 2, M. Galinier 2, S. Pontier 1, L. Leseux 1, A. Didier 1
1 Service de pneumologie, CHU de Toulouse, Toulouse, France 
2 Service de cardiologie, CHU de Toulouse, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les troubles respiratoires du sommeil sont fréquemment retrouvés chez les patients insuffisants cardiaques, ils constituent un facteur de mauvais pronostic. L’objectif de l’étude est d’évaluer la prévalence et les caractéristiques du syndrome d’apnées du sommeil dans un groupe de patients insuffisants cardiaques suivis au CHU de Toulouse.

Méthodes

Cent vingt-trois patients avec insuffisance cardiaque systolique (FEVG<45 %, 41 patients) et diastolique (FEVG>45 %, 82 patients) ont bénéficié d’une polygraphie ventilatoire indépendamment des symptômes évocateurs de troubles respiratoires du sommeil.

Résultats

L’âge est<65ans dans 56 % des cas, avec une prédominance masculine (77 % des cas). La prévalence du syndrome d’apnées du sommeil (IAH>5/h) est de 78 % (96 cas) dont 41 % de syndromes d’apnées du sommeil sévères (IAH>30/h). Cinquante-huit pour cent des syndromes d’apnées du sommeil étaient obstructifs et 42 % centraux. Dans le sous-groupe des IC systoliques (FEVG<45 %) soit 41 patients (33 % de la cohorte) la prévalence du syndrome d’apnées du sommeil est de 93 % (38 cas) avec 53 % obstructifs et 47 % centraux. La prévalence du syndrome d’apnées du sommeil sévère dans ce sous-groupe est de 42 % avec une FEVG moyenne de 28,9 %. Cent pour cent des patients sont de sexe masculin et une cardiopathie ischémique est retrouvée dans 69 % des cas (11/16). Le syndrome d’apnées central représente 47 % des cas dans ce sous-groupe avec une FEVG moyenne de 27,2 %.

Conclusion

La prévalence du syndrome d’apnées du sommeil est élevée dans ce groupe de patients insuffisants cardiaques avec une prédominance du syndrome d’apnées obstructives du sommeil. La prévalence est majorée dans le sous-groupe insuffisants cardiaques systoliques avec une FEVG<45 %. Le syndrome d’apnées du sommeil est plus fréquent chez l’homme, une cardiopathie ischémique est retrouvée dans 2/3 des cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S

P. A52-A53 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome d’apnées du sommeil en préopératoire d’une chirurgie bariatrique
  • M. Dupuis, S. Pontier, E. Noel-Savina, P. Debove, W. Heurtaux, P. Ritz, A. Didier
| Article suivant Article suivant
  • Importance de l’indice de masse corporelle dans l’efficacité de la ventilation non invasive au long cours chez les patients atteints d’une bronchopneumopathie chronique obstructive
  • S. Jaffre, C. Le Blanc, X. Blanc

Déjà abonné à cette revue ?

;