S'abonner

Quelle place pour la réduction de volume pulmonaire chirurgicale dans l’emphysème ? - 19/07/16

What place for lung volume reduction surgery for emphysema?

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.05.004 
J. De Wolf a, P. Bonnette a, , É. Sage a, A. Hamid b
a Service de chirurgie thoracique et transplantation pulmonaire, hôpital Foch, 92150 Suresnes, France 
b Service de pneumologie, hôpital Foch, 92150 Suresnes, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 19 juillet 2016
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

La réduction de volume pulmonaire chirurgicale (RVPC) est arrivée dans l’arsenal thérapeutique de l’emphysème pulmonaire depuis une vingtaine d’années. Dans le grand essai randomisé américain National Emphysema Treatment Trial, la réduction de volume pulmonaire chirurgical a entraîné, surtout chez les patients à atteinte emphysémateuse prédominante apicale et à la capacité d’exercice basse, une augmentation de la survie à 5ans par rapport au traitement médical, et une amélioration des capacités d’exercice et de la qualité de vie. Avant réhabilitation, les patients avaient un VEMS45 % th., une capacité pulmonaire totale100 % th., un volume résiduel150 % th., une PaCO260mmHg et une PaO245mmHg au repos en air ambiant. Tous avaient arrêté le tabac. Par contre, les patients avec un VEMS20 % th. et une DLCO<20 % th. ou les patients avec un emphysème homogène avaient ont un risque augmenté de mortalité après RVPC qui est donc désormais contre-indiquée. La réduction chirurgicale, devenue moins fréquente, est concurrencée par la transplantation pulmonaire et des techniques de réduction endoscopiques encore à l’essai.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Lung volume reduction surgery (LVRS) has been part of the management for the treatment of selected emphysematous patients for two decades. In a large randomized American trial (NETT), lung volume reduction surgery was shown to improve overall survival at 5 years as well as exercise capacity and health-related quality of life, especially in cases of upper-lobe-predominant emphysema and low exercise capacity. Inclusion criteria were pretreatment FEV145 %, TLC100 %, RV150 %, room air resting PaCO260mmHg and PaO245mmHg. Patients with FEV120 % and either a DLCO<20 % or homogeneous emphysema were at increased risk of mortality following LVRS and should not be considered for this procedure. Despite this evidence base, lung volume reduction surgery is performed infrequently, competing with lung transplantation and new endoscopic volume reduction techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Emphysème, Chirurgie thoracique, Chirurgie de réduction de volume pulmonaire

Keywords : Emphysema, Thoracic surgery, Lung volume reduction surgery


Plan


© 2016  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?

;