S'abonner

Relation entre le statut nutritionnel et les capacités à l’exercice au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.230 
A. Hedhli, A. Slim , S. Cheikh Rouhou, S. Toujeni, A. Teboubi, Y. Ouahchi, M. Mjid, S. Merai
 Université Tunis El Manar, faculté de médecine de Tunis, UR 12SP06 service de pneumologie, CHU La Rabta, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La dénutrition est fréquente au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et elle est corrélée à un mauvais pronostic de survie.

Objectif

Étudier la relation entre l’état nutritionnel et les capacités à l’exercice au cours de la BPCO stable.

Méthodes

Il s’agissait d’une étude transversale colligeant des patients ayant une BPCO confirmée à l’état stable, ayant un âge entre 45 et 75 ans et ayant consulté au service de pneumologie entre janvier et juillet 2018. Ont été exclus : les patients ayant une insuffisance cardiaque ou rénale, un cancer évolutif, une pathologie endocrinienne (dysthyroïdie, diabète) et ceux sous corticothérapie au long cours. L’état nutritionnel a été évalué par la réalisation de mesures anthropométriques (poids, taille, IMC) d’une impédencemétrie bioélectrique et d’une albuminémie. Un test de marche de six minutes (TM6) a été pratiqué afin d’évaluer les capacités à l’exercice. Les patients ont été divisés en deux groupes : G1 ayant parcouru une distance au cours du TM6350m et le G2 ayant parcouru une distance au cours du TM6>350m.

Résultats

Quatre-vingt-cinq patients ont été inclus. L’âge moyen était de 64±8,71 ans. Vingt pour cent des patients avaient une BPCO sévère (classée GOLD Cet D). Le VEMS moyen était à 1,59±0,81L. La distance moyenne parcourue au cours du TM6 était 432,95m. Un IMC<21kg/m2 et un indice de masse maigre (IMM)<16kg/m2 étaient retrouvés chez 42,4 % et 10,7 % des patients respectivement. Les patients du G1 avaient un IMM (3 % contre 17 % dans le G2 ; p=0,03), une masse maigre (52,4kg contre 51,4kg ; p=0,3) et un IMC (23,2 contre 22,5 ; p=0,59) moyens plus abaissés. De même, Le taux de masse grasse (20,7 % contre 17,6 % dans le G2, p=0,06) et la masse osseuse (2,65kg contre 2,58kg ; p=0,3) étaient plus abaissés chez ces patients. Nous n’avons pas trouvé de différence significative du taux moyen de l’albuminémie entre les deux groupes (42,7g/L contre 42,8g/L ; p>0,05).

Conclusion

Nos résultats ont montré que les capacités à l’exercice étaient associées à mauvais état nutritionnel d’où la nécessité d’une prise en charge nutritionnelle chez les patients atteints de BPCO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A111 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités radio-cliniques de l’emphysème bulleux
  • R. Gargouri, W. Feki, W. Fekih, N. Bahloul, N. Moussa, A. Kotti, W. Ketata, H. Ayedi, K.W. Rekik, S. Msaad, I. Yangui, S. Kammoun
| Article suivant Article suivant
  • Aspects épidémiologiques, cliniques, radiologiques et évolutifs des BPCO au centre médical Le Jourdain (Yaoundé, Cameroun)
  • H. Mbouandi, S. Lum, J.R. Mouliom

Déjà abonné à cette revue ?

;