S'abonner

CheckMate 227 : nivolumab (nivo) + ipilimumab (ipi) versus doublet de chimiothérapie à base de sels de platine (chimio) en traitement de première ligne (1L) du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé avec une charge mutationnelle tumorale (Tumor Mutational Burden, TMB) élevée - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.241 
C. Audigier-Valette 1, , M. Reck 2, M.D. Hellmann 3, L. Paz-Ares 4, S.S. Ramalingam 5, J. Brahmer 6, P. Bhagavatheeswaran 7, F. Nathan 7, H. Borghaei 8, K.J. O’byrne 9
1 Hôpital Sainte-Musse, Toulon, France 
2 Lung Clinic Grosshansdorf, Airway Research Center North (ARCN), member of the German Center for Lung Research (DZL), Grosshansdorf, Allemagne 
3 Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York, États-Unis 
4 Hospital Universitario Doce de Octubre, Madrid, Espagne 
5 Winship Cancer Institute, Emory University, Atlanta, États-Unis 
6 Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center at Johns Hopkins, Baltimore, États-Unis 
7 Bristol-Myers Squibb, Princeton, États-Unis 
8 Fox Chase Cancer Center, Philadelphia, États-Unis 
9 Princess Alexandra Hospital Brisbane, Queensland, Australie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

CheckMate 227 (NCT02477826), étude de phase III, évalue le nivo seul ou en association à l’ipi ou à la chimio en 1L du CBNPC avancé. Nous présentons les résultats de la Partie 1, notamment le co-critère principal prédéfini évaluant la survie sans progression (SSP) du traitement par nivo+ipi vs chimio chez des patients (Pts) avec TMB10mut/Mb.

Méthodes

Les Pts (n=1739) atteints de CBNPC stade IV, naïfs de chimio et sans mutation connue EGFR/ALK, étaient randomisés 1 :1 :1 dans le groupe nivo (3mg/kg/2sem)+ipi (1mg/kg/6sem), dans le groupe nivo seul (240mg/2sem) ou dans le groupe chimio pour les Pts PD-L11 % et dans le groupe nivo+ipi, nivo (360mg/3sem)+chimio ou chimio seule pour les Pts PD-L1<1 %. Les co-critères d’évaluation principaux étaient la survie globale de nivo+ipi vs chimio chez des Pts PD-L11 % et la SSP de nivo+ipi vs chimio chez des Pts TMB10mut/Mb. Le TMB était déterminé à partir de tissu tumoral par le test FoundationOne CDx™. Des analyses des données de tolérance et de qualité de vie ont été effectuées.

Résultats

La durée minimale de suivi était de 11,2 mois. La SSP était significativement améliorée avec nivo+ipi vs chimio chez les Pts TMB10mut/Mb (HR=0,58 [IC 97,5 % : 0,41 ; 0,81] ; p=0,0002). Les résultats selon le statut PD-L1 et l’histologie de la tumeur étaient comparables dans ces sous-groupes. La fréquence des évènements indésirables liés au traitement (EILT) ayant entraîné l’arrêt était de 17 % dans le bras nivo+ipi et 9 % dans le bras chimio. Des EILT de grades 3–4 ont été rapportés chez 31 % et 36 % des Pts sous nivo+ipi et sous chimio, respectivement. Les EILT potentiellement d’origine immunologique (EIILT) et de grades 3–4 avec nivo+ipi incluaient des atteintes hépatiques (8 %), endocriniennes (4 %) et cutanées (4 %) et étaient cohérents avec les rapports précédents. Le délai médian de survenue des EIILT était compris entre 2 et 15sem et la majorité des événements ont été résolus (délai médian de résolution10sem). Les résultats de qualité de vie sont en faveur de nivo+ipi vs chimio.

Conclusion

Le traitement de 1L par nivo+ipi a significativement prolongé la SSP des Pts atteints de CBNPC présentant un TMB10mut/Mb, indépendamment de l’expression de PD-L1. Ces résultats valident l’importance du TMB comme biomarqueur pour l’utilisation de nivo+ipi dans le CBNPC en 1L. Les évènements indésirables de l’association nivo+ipi étaient gérables.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A116 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Itinéraire diagnostique et thérapeutique des patients suivis pour un cancer broncho-pulmonaire primitif au service de pneumophtisiologie du CHNU de Fann à Dakar
  • Y. Dia Kane, K. Thiam, E.H.M. Ndiaye, M.F. Cissé, F.B.R. Mbaye, J.M.A.N. Sagne, W. Ka, P.M. Soumaré
| Article suivant Article suivant
  • Traitement oncologique dans les derniers mois de vie
  • R. Khemakhem, N. Moussa, R. Gargouri, N. Bahloul, W. Feki, A. Kotti, H. Ayadi, S. Msaaed, I. Yangui, S. Kammoun

Déjà abonné à cette revue ?

;