S'abonner

Délai d’accès à la chimiothérapie adjuvante après une chirurgie curative dans le cancer du poumon - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.247 
N. Fezai , S. Joobeur, N. Fahem, S. Chiek Mhamed, L. Loued, A. Ben Saad, A. Adhieb, A. Migaw, M. Ammar, Y. Brahem, C. Harrathi, N. Rouatbi
 Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Une chimiothérapie adjuvante est recommandée pour les patients ayant bénéficié d’une chirurgie carcinologique pour un cancer bronchopulmonaire de plus de 4cm, avec un résidu tumoral ou avec un envahissement ganglionnaire et c’est dans les 8 semaines suivant l’acte chirurgical.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur les dossiers de patients porteurs CBP et opérés entre 1995 et 2017. Les facteurs influençant le délai de chimiothérapie sont étudiés par le test χ2. Le seuil de signification est fixé à 5 %.

Résultats

Quatre-vingt-dix patients ont été opérés durant la période de l’étude. L’âge moyen de nos patients était de 58,5 ans, avec une prédominance masculine (85 hommes). Quatre-vingt-quatorze pour cent des patients étaient tabagiques. Le délai de consultation moyen était de 51jours. L’adénocarcinome a été trouvé dans 37 % des cas, le carcinome épidermoïde dans 54. Dans notre série, les stades IIB et IIIA étaient observés dans 64 % des cas. Le délai moyen entre le diagnostic et la chirurgie était de 64j. La résection était complète dans 65 % des cas. Les types de résection chirurgicale étaient une wedge-resection (4,4 %), une lobectomie (54,6 %), une bilobectomie (14,4 %) et une pneumonectomie (26,6 %). Sur 90 patients ayant bénéficié d’une chirurgie curative, 46 patients (51 %) ont reçu une chimiothérapie adjuvante. Le délai moyen entre la chirurgie et la chimiothérapie adjuvante était de 93j. Parmi eux, 65 % des patients avaient dépassé le délai de 8 semaines. Le fait de recevoir une chimiothérapie adjuvante après le délai de 8 semaines n’était liée ni à l’âge ni au sexe des patients, ni aux complications postopératoires ; en revanche, il existe une relation significative avec le type de résection chirurgicale, plus la résection est étendue plus le délai est prolongé (p=0,02). Les patients venant de zones défavorisées ainsi que les patients ayant une couverture sociale présente un délai de chimiothérapie adjuvante plus prolongé (p=0,048).

Conclusion

Soixante-cinq pour cent des patients recevant une chimiothérapie adjuvante sont traités plus de 8 semaines après le geste chirurgical. Des actions visant à réduire ce délai permettent d’améliorer la prise en charge postopératoire des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A118-A119 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Délai de prise en charge thérapeutique du cancer broncho-pulmonaire localement avancé et métastatique et son impact sur la survie
  • I. Gargouri, S. Jabli, A. Knaz, W. Benzarti, S. Aissa, A. Abdelghani, A. Garrouch, A. Hayouni, M. Benzarti
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la dose d’afatinib sur la tolérance et l’efficacité en vie réelle chez des patients avec CBNPC avancé EGFR muté
  • B. Halmos, E.H. Tan, R. Soo, J. Cadranel, M. Ki Lee, P. Foucher, T.C. Hsia, M. Hochmair, F. Griesinger, T. Hida, E. Kim, B. Melosky, A. Märten, E. Carcereny

Déjà abonné à cette revue ?

;