S'abonner

Le QuantiFERON® apporte-t-il un plus dans le dépistage chez les jeunes enfants contacts de sujets tuberculeux ? - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.076 
B. Hamdi 1, , S. Hajjej 1, A. Ghariani 2, I. Khalfallah 1, K. Zaiani 1, J. Ammar 1, L. Slim 2, A. Hamzaoui 1
1 Service de pneumologie B, Ariana, Tunisie 
2 Service de bactériologie, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Dans un pays à endémicité intermédiaire pour la tuberculose comme la Tunisie, le dépistage de cette maladie chez les enfants contacts de sujets tuberculeux pose parfois des difficultés diagnostiques. Le dosage du Quantiferon ne fait pas partie pour le moment du schéma classique de dépistage de la tuberculose. Le but de ce travail est d’évaluer les résultats du dosage du QuantiFERON® comparé à l’intradermoréaction à la tuberculine.

Méthodes

C’est une étude prospective menée entre mars 2018 et mai 2018, intéressant 47 enfants adressés pour dépistage après contage tuberculeux. Tous les enfants inclus ont bénéficié d’une intradermoréaction (IDR) à la tuberculine et d’un dosage du QuantiFERON TB Gold® In-Tube.

Résultats

L’âge moyen des enfants était de 4,3 ans (6 mois–14 ans), 71 % âgés de moins de 5 ans, la sex-ratio était de 0,8. Tous les enfants étaient vaccinés par le BCG, non immunodéprimés. Le sujet index était un parent proche dans 88 % des cas, et la forme de tuberculose était pulmonaire 83 % des cas. Une primo-infection tuberculeuse latente (ITL) était diagnostiquée chez 11 enfants (IDR positive>10mm) et une tuberculose maladie (TBM) chez 5 enfants. L’IDR était positive (≥10mm) dans 14 cas (29,8 %), intermédiaire dans 5 cas (10,6 %), et négative (<5mm) dans 28 cas (59,6 %). Le dosage du QuantiFERON® était positif dans 9 cas (19,1 %), indéterminé dans 8 cas (17 %), et négatif dans 30 cas (63,8 %). Chez les enfants de moins de 5 ans, 9 cas d’ITL ont été retenus sur une IDR positive et un contage proche, le QTF était alors positif dans 6 cas, négatif dans un cas et indéterminé dans deux cas. Parmi les quatre enfants de moins de 5 ans diagnostiqués TBM, 3 avaient une IDR positive avec un QTF négatif (1 cas) ou indéterminé (2 patients). Le quatrième patient était négatif en IDR et QTF. L’IDR et le QTF étaient concordants chez 12/13 enfants de plus de 5 ans (positifs 2/2 une ITL, une TBM) négatifs dans 8 cas au bilan négatif. Un enfant dont l’IDR et le bilan étaient négatifs, avait un QTF indéterminé.

Conclusion

Ces résultats préliminaires supportent les recommandations de l’OMS, le QTF n’améliorant pas le diagnostic d’ITL ni de TBM chez les enfants de moins de 5 ans vaccinés par le BCG en pays d’endémicité moyenne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A42-A43 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Antigènes recombinants d’Aspergillus fumigatus : existe-t-il des corrélations cliniques, biologiques et radiologiques chez les patients présentant une hypersensibilité aspergillaire ?
  • N. Sanfo, A. Ciree, C. Giraut, P. Diot, H. Watier, S. Marchand-Adam, G. Desoubeaux
| Article suivant Article suivant
  • La rentabilité de la biopsie pleurale à l’aveugle dans le diagnostic de la tuberculose. À propos de 187 patients
  • B. Daher, N. Reguig, K. Bouytse, R. Zahraoui, M. Soualhi, K. Marc, J. Benamor, J.E. Bourakadi

Déjà abonné à cette revue ?

;