S'abonner

La rentabilité de la biopsie pleurale à l’aveugle dans le diagnostic de la tuberculose. À propos de 187 patients - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.077 
B. Daher , N. Reguig, K. Bouytse, R. Zahraoui, M. Soualhi, K. Marc, J. Benamor, J.E. Bourakadi
 Pneumologie, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La biopsie pleurale à l’aveugle (BPA) reste encore largement utilisée dans les pays en voie de développement en raison d’une forte incidence de la tuberculose pleurale. L’objectif de notre étude est d’évaluer la rentabilité de la biopsie pleurale à l’aveugle dans le diagnostic de la tuberculose pleurale.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, concernant les patients ayant réalisé une biopsie pleurale à l’aveugle, à l’hôpital du jour, service de pneumologie de l’hôpital Moulay Youssef, CHU Ibn Sina de Rabat, durant la période allant du janvier à juin 2018. L’analyse statistique a été effectuée par le logiciel SPSS 20.

Résultats

Nous avons inclus 187 patients, avec une moyenne d’âge de 45±30 ans ; la sex-ratio est de 1,2 (44 % femmes et 56 % hommes), 65 % ont des habitudes toxiques. La pleurésie était unilatérale chez 91 %, de moyenne abondance chez 57,5 % et de grande abondance chez 23 % des patients. L’analyse cytologique avait montré une prédominance lymphocytaire chez 89 % des patients, l’analyse biochimique avait objectivée un liquide exsudatif dans 83 % des cas, et l’examen bactériologique était négatif chez tous les patients. L’analyse histologique a montré un granulome avec nécrose caséeuse dans 48 % des cas, un granulome sans nécrose caséeuse dans 27,5 % des cas, un remaniement inflammatoire non spécifique dans 16,75 % des cas et une métastase de carcinome dans 6,75 % des cas. Ces résultats sont obtenus à partir de 1er, la 2e ou la 3e biopsie. La rentabilité globale de la biopsie pleurale a dépassé 75,5 % dans la tuberculose pleurale.

Conclusion

La biopsie pleurale à l’aveugle peut être proposée en première intention devant un épanchement pleural exsudatif, surtout dans les pays de forte prévalence de tuberculose. Il s’agit d’un geste simple, dont rentabilité est élevée, permettent d’obtenir souvent un diagnostic étiologique avant d’envisager des examens plus invasifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A43 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le QuantiFERON® apporte-t-il un plus dans le dépistage chez les jeunes enfants contacts de sujets tuberculeux ?
  • B. Hamdi, S. Hajjej, A. Ghariani, I. Khalfallah, K. Zaiani, J. Ammar, L. Slim, A. Hamzaoui
| Article suivant Article suivant
  • Apport de l’adénosine désaminase (ADA) dans le diagnostic de la tuberculose pleurale. À propos de 187 patients
  • B. Daher, K. Bouytse, N. Reguig, R. Zahraoui, M. Soualhi, K. Marc, J. Benamor, J.E. Bourkadi

Déjà abonné à cette revue ?

;