S'abonner

L’association du polymorphisme ?589C/T de l’IL-4 et l’asthme allergique chez 12 familles algériennes - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.089 
I.D. Dahmani 1, 2, 3, , M. Bougrida 1, 4, M.Z. Bachtarzi 5, K. Sifi 6, I. Hadj Salmi 7, L. Rouabah 8, N. Abadi 6, M. Rouabhia 9
1 Laboratoire de recherche en maladies métaboliques, Faculté de médecine, Université de Constantine 3, Algérie 
2 Centre de recherche, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, Université Laval, Québec, Canada 
3 Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université1, Constantine, Algérie 
4 CHU Benbadis, Constantine, Algérie 
5 Clinique d’allergologie, Constantine, Algérie 
6 Laboratoire de recherche Biologie et Génétique Moléculaire, Faculté de médecine, Université de Constantine 3, Algérie 
7 Centre de recherche, Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie, Université Laval, Québec, Canada 
8 Laboratoire de biologie cellulaire et moléculaire, Faculté des sciences de la nature et de la vie, Université Constantine1, Algérie 
9 Groupe de Recherche en Écologie Buccale, Faculté de Médecine Dentaire, Université Laval, 2420, rue de la Terrasse, QC, G1V 0A6 Québec, Canada 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme est une maladie multifactorielle hétérogène résultant des effets et des interactions de nombreux facteurs génétiques et environnementaux. Les objectifs de cette étude sont : la recherche de l’origine de l’allèle muté T du polymorphisme −589C/T au niveau du promoteur du gène codant pour IL-4, l’étude de la composante génétique de l’asthme et l’effet d’un environnement commun à des sujets partageant le même habitat.

Méthodes

Notre étude incluait 12 familles sélectionnées de la ville de Constantine Algérie. Au total, 36 sujets dont le père, la mère et l’enfant souffrant d’asthme allergique depuis plus de 2 ans, pour chaque famille. Le statut allergique et atopique de l’asthme a été confirmé par les tests cutanés, le dosage turbidimétrique des IgE et l’évaluation de la concentration d’IL-4 par la technique ELISA. Le polymorphisme −589C/T a été déterminé par PCR/RFLP en utilisant les enzymes BamF1.

Résultats

Nos données montrent que 75 % des enfants asthmatiques sélectionnés ont des antécédents familiaux de l’asthme (p=0,000) et que 66,66 % habitent dans des logements insalubres (p=0,001). L’analyse génétique révèle que l’allèle T du polymorphisme −589C/T est d’origine maternelle (p=0,03).

Conclusion

Le caractère familial de la maladie peut s’expliquer à la fois par la composante génétique et l’effet d’un environnement commun.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A48-A49 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Implication du récepteur FGFR4 et de ses ligands dans la Fibrose Pulmonaire Idiopathique
  • A. Justet, T. Boghanim, M. Jaillet, E. Fortas, A. Mailleux, B. Crestani
| Article suivant Article suivant
  • La délétion de p16ink4a restaure l’architecture pulmonaire dans un modèle murin de bronchodysplasie via une induction des lipofibroblastes, secondaire à l’activation de la voie LXR
  • M. Zysman, B. Ribeiro-Baptista, L.A. Essari, C. Giffard, M. Dagouassat, J. Tran Van Nhieu, F. Chabot, R. Epaud, S. Lanone, J. Boczkowski, L. Boyer

Déjà abonné à cette revue ?

;