S'abonner

La pharmacocinétique et la pharmacodynamie du mépolizumab chez les enfants âgés entre 6 et 11 ans avec un asthme sévère éosinophilique - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.113 
A. Gupta 1, I. Pouliquen 2, J. Steinfeld 3, R. Price 4, D. Austin 2, E. Bradford 5, S. Yancey 5, A. Gruber 6,
1 King's College Hospital, London, Grande-Bretagne 
2 GSK, Uxbridge, Middlesex, Grande-Bretagne 
3 GSK, Philadelphia, États-Unis 
4 GSK, Stevenage, Hertfordshire, Grande-Bretagne 
5 GSK, Research Triangle Park, États-Unis 
6 GSK, Rueil-Malmaison, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’anticorps monoclonal anti-IL5 mépolizumab a été approuvé par l’UE, les États-Unis et d’autres marchés internationaux comme traitement additionnel au traitement de fond chez les patients adultes avec un asthme sévère éosinophilique (ASE). Dans plusieurs pays, la population approuvée inclut les adolescents (12–<18 ans). Aucune donnée n’était disponible concernant la pharmacocinétique (PK) et la pharmacodynamie (PD) du mépolizumab chez les enfants de 6–11 ans atteints d’ASE. L’objectif de l’étude était de caractériser la PK et la PD du mépolizumab chez les enfants de 6–11 ans, atteints d’ASE pour justifier l’utilisation pédiatrique du mépolizumab.

Méthodes

Trente-six sujets âgés 6–11 ans avec ASE ont été inclus et ont reçu le mépolizumab. La PK (nombre de prélèvement sanguin réduit), PD, la tolérance et la tolérabilité ont été étudiées après l’administration du mépolizumab par voie sous-cutanée (SC). Le schéma posologique SC de 40mg (sujets<40kg) et 100mg (sujets ≥ 40kg) administré toutes les 4 semaines pendant 12 semaines a été sélectionné sur la base de simulations cliniques de données existantes.

Résultats

Parmi les 36 sujets qui ont reçu le mépolizumab, 26 ont reçu 40mg et 10 ont reçu 100mg. Les expositions dérivées (surface sous la courbe des concentrations du temps 0 à l’infini) normalisées au poids moyen dans chaque groupe de doses SC étaient de 454μg*jour/m (40mg [sujets<40kg]) et 675μg*jour/mL (100mg [sujets ≥ 40kg]). Ces expositions restèrent<2 fois la valeur de l’exposition de référence observée chez les adultes (343μg*jour/mL). La t½ estimée était approximativement de 23jours. À 12 semaines, les réductions du taux d’éosinophiles sanguins par rapport à l’inclusion étaient de 89 % (40mg SC), 83 % (100mg SC), et 87 % (total). Un modèle précédent PK/PD de données adultes a prédit les données pédiatriques après ajustement de la biodisponibilité relative. Les céphalées et la réaction au site d’injection étaient les événements indésirables les plus fréquents sous traitement (total 14 %).

Conclusion

Le schéma posologique étudié dans l’ASE pédiatrique est jugé acceptable étant donné l’index thérapeutique du mépolizumab. La réduction du taux d’éosinophiles sanguins était similaire à celle observée dans les études chez l’adulte avec 100mg SC. La PKPD est prédite par celle observée chez les adultes après ajustement de la biodisponibilité. Le mépolizumab a été bien toléré sans problème particulier de toxicité comparé aux adultes avec ASE.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A60-A61 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’effet du mepolizumab sur le taux d’exacerbations chez les patients avec un asthme sévère éosinophilique en fonction du taux d’IgE, du statut atopique et le score RAST
  • F.C. Albers, D.J. Bratton, S. Yancey, E. Bradford, M.C. Liu, S. Hozawa, M. Humbert, A. Gruber
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence et déterminants de l’asthme au Cameroun : analyse des données de 10 707 sujets
  • A.D. Balkissou, V. Poka-Mayap, S. Adama, A. Haman-Wabi, A. Iddi-Faical, E.W. Pefura-Yone

Déjà abonné à cette revue ?

;