S'abonner

Contrôle des symptômes de l’asthme : questionnaire GINA versus ACQ-6 dans l’enquête nationale ASTHMAPOP - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.117 
A. Didier 1, , A. Izadifar 2, M. Russier 3, C. Rolland 4, J.P. Aubert 5, R. Sellami 6, D. Leynaud 7, C. Fabry-Vendrand 7, C. Raherison-Semjen 8
1 Hôpital Larrey, Toulouse, France 
2 Centre cardiologique du Nord, Saint-Denis, France 
3 Hôpital La Source, Orléans, France 
4 Asthme & Allergies, Boulogne-Billancourt, France 
5 Cabinet Médical Jules Joffrin, Paris, France 
6 Kantar Health, Paris, France 
7 AstraZeneca, Courbevoie, France 
8 Hôpital Haut-Lévêque, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Des questionnaires validés tels que ACQ ou ACT permettent d’évaluer le contrôle de l’asthme. En pratique quotidienne, l’utilisation de ces questionnaires reste peu fréquente. Le GINA propose 4 questions simples pour évaluer le contrôle des symptômes. Les données relatives aux différences pouvant être observées entre un questionnaire validé et le questionnaire proposé par GINA sont peu nombreuses. L’objectif principal de l’enquête ASTHMAPOP était d’estimer, en population générale, la prévalence de l’asthme en France en 2018 et de décrire la répartition des asthmatiques en fonction des paliers de traitement GINA. Dans cette enquête, le contrôle de l’asthme a été recueilli via l’ACQ-6 et les questions du GINA.

Méthodes

Enquête cross-sectionnelle ayant interrogé le panel de foyers Kantar-TNS, représentatif de la population française (Fig. 1). Un questionnaire a été adressé par voie postale à 19 676 panellistes âgés de 18 ans et plus. Les données ont été recueillies entre le 10/01 et le 21/02/2018. Le contrôle des symptômes a été évalué pour les individus identifiés comme asthmatiques actuels (asthme dans l’année précédente). Ces personnes ont répondu au questionnaire ACQ-6 et aux 4 questions issues des recommandations GINA. Les asthmatiques ont été classés contrôlés si ACQ-60,75 ou aucun “Oui” aux 4 questions GINA ; partiellement contrôlés si ACQ-6]0,75–1,5] ou 1–2 “Oui” ; non contrôlés si ACQ-6>1,5 ou 3–4 “Oui”.

Résultats

L’analyse a été conduite sur 15 587 questionnaires. La prévalence de l’asthme actuel a été estimée à 6,4 %, soit 993 asthmatiques. L’âge moyen de ces asthmatiques étaient de 48,2 ans, 60,5 % étaient des femmes, l’IMC moyen était de 26,7kg/m2 et l’âge médian au diagnostic de 19,2 ans. Pour les 969 asthmatiques ayant répondu à l’ensemble du questionnaire ACQ-6, 52,3 % étaient bien contrôlés ; 24,6 % partiellement contrôlés et 23,1 % non contrôlés. Parmi les 811 patients ayant répondu aux 4 questions GINA, 53,6 % étaient bien contrôlés, 29,4 % partiellement contrôlés et 17,0 % non contrôlés. Pour les 799 asthmatiques ayant répondu aux 2 questionnaires, le niveau de contrôle était équivalent dans 69 % des cas.

Conclusion

En France en 2018, la prévalence de l’asthme actuel en population générale est estimée à 6,4 %. Environ la moitié des asthmatiques n’est pas bien contrôlée, quel que soit le questionnaire utilisé. Dans 69 % des cas, le niveau de contrôle évalué avec le questionnaire ACQ-6 et les questions GINA était identique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A62-A63 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Relation entre le contrôle de l’asthme et la qualité de vie du patient
  • R. Gargouri, N. Moussa, R. Khemakhem, W. Feki, A. Kotti, N. Bahloul, I. Yangui, S. Kammoun
| Article suivant Article suivant
  • Omalizumab chez les patients ayant un asthme sévère allergique associé à une bronchopneumopathie chronique obstructive : une étude de cohorte monocentrique
  • J. Verhille, J. Giovannelli, S. Fry, O. Le Rouzic, T. Perez, V. Valentin, L. Wémeau-Stervinou, C. Chenivesse, N. Bautin

Déjà abonné à cette revue ?

;