S'abonner

Facteurs associés au SAHOS modéré à sévère en Afrique noire : données préliminaires à Cotonou, Bénin (Afrique de l’Ouest) - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.133 
G. Agodokpessi 1, , G. Adohouannon 1, A.P. Wachinou 1, B. Awanou 1, A. Fiogbe 1, S. Ade 2, M. Gninafon 1
1 Faculté des Sciences de la santé, Université d’Abomey Calavi, Cotonou, Bénin 
2 Faculté de Médecine, Université de Parakou, Parakou, Bénin 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les données provenant des séries américaines indiquent une plus grande sévérité du SAHOS chez le sujet mélanoderme. L’objectif de ce travail était de décrire les facteurs associés au SAHOS modéré à sévère dans une population noire d’Afrique de l’Ouest à Cotonou, au Bénin.

Méthodes

Étude rétrospective et descriptive prenant en compte tous les patients chez qui le diagnostic de SAHOS a été retenu de juillet 2014 à juillet 2018. Le diagnostic a été porté sur les critères A ou B et C de la SPLF et de l’AASM. Une analyse de régression logistique a été réalisée pour apprécier les facteurs associés au SAHOS modéré à sévère (IAH15).

Résultats

Parmi les 257 patients suspects (critères A ou B) ayant consulté, 217(84 %) ont bénéficié d’une polygraphie ventilatoire (critèreC). Le SAHOS était confirmé dans 183 (84 %) cas. La sex-ratio (H/F) était de 2,7. L’âge moyen était de 52±11 [24–90]. L’IMC (kg/m2) moyen était de 33,9±7 [19,3–75,3]. Les principales comorbidités retrouvées étaient respectivement l’HTA (68,3 %), l’abus d’alcool (23,5 %) et le diabète (16,4 %). Quarante et un (22,4 %) patients ont rapporté un antécédent familial de suspicion du SAHOS dont 29 (82,9 %) chez des parents du 1er degré. L’IAH moyen était 33±22 [5–96] par heure. Le SAHOS était léger chez 49 (26,8 %), modéré à sévère chez 134 (73,2 %) des cas. L’index de désaturation moyen était de 33,6±25,1 [1–134]. Une association statistiquement significative était retrouvée entre la sévérité du SAHOS d’une part et d’autre part le sexe masculin OR=2,86 (IC95 % : 1,24–6,59) ; la tranche d’âge 41–60 ans avec OR=3,17 (IC95 % : 1,18–8,53) ; l’âge61 ans avec OR=3,88 (IC95 % :1,17-12,83) ; l’IMC ≥ 30,0kg/m2 avec OR=3,66 (IC95 % : 1,66-8,10) et la pause respiratoire durant le sommeil avec OR=2,65 (IC95 % : 1,28–5,46).

Conclusion

Les facteurs retrouvés semblent se superposer à ceux retrouvés dans d’autres populations du monde. La poursuite de cette étude sur une population plus importante permettra de mieux cerner les particularités africaines du SAHOS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A70 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • BPCO et qualité de vie
  • R. Djebaili, L. Rezzoug, A. Nemouchi, A. Djebbar
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge par pression positive continue (PPC) du SAHOS en Afrique noire francophone : données préliminaires à Cotonou, Bénin
  • G. Agodokpessi, A.P. Wachinou, A. Houessou, B. Awanou, A. Fiogbe, S. Ade, M. Gninafon, G. Nicolet-Chatelain

Déjà abonné à cette revue ?

;