S'abonner

Apport de la formation par simulation haute-fidélité en pneumologie - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.155 
L. Boussoffara , S. Bouchareb, N. Boudawara Keskes, I. Touil, A. Omrane, A. Zaafouri, J. Knani
 Service de pneumologie, Hôpital Tahar Sfar de Mahdia, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La simulation représente un moyen essentiel pour maintenir la sécurité du patient en limitant le risque d’erreurs. La simulation dans le domaine médical est une méthode d’apprentissage de plus en plus en développée dans les spécialités aiguës mais encore peu répandue dans le domaine pneumologique. Le but de ce travail est de relever l’intérêt de la simulation médicale haute-fidélité comme moyen pédagogique en pneumologie.

Méthodes

Il s’agit d’une étude prospective et descriptive incluant des étudiants ayant eu des séances d’apprentissage par simulation haute-fidélité au cours de leur stage en pneumologie. L’apprentissage par simulation se fait sous forme de quatre séances. Les étudiants inclus seront évalués au début et à la fin de chaque séance par un pré-test et un post-test sous forme de 5QCM et 5 QROC. La satisfaction des étudiants sera évaluée à la fin de chaque séance.

Résultats

La comparaison de la moyenne des notes des étudiants avant et après la séance de simulation avait permis de retrouver une amélioration des notes au post-test. Cette amélioration était statistiquement significative pour les quatre scénarii. La majorité des étudiants soit 60 % (n=13) étaient satisfaits du déroulement de leur stage au service de pneumologie.

Conclusion

La simulation haute-fidélité constitue une méthode pédagogique permettant l’acquisition et/ou l’optimisation de plusieurs compétences. Cette méthode reste néanmoins peu développée en pneumologie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A80 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Effets du haut débit nasal sur une dyspnée expérimentale par charge thoracoabdominale élastique
  • C. Bianquis, C. Rolland-Debord, T. Similowski, C. Morélot-Panzini
| Article suivant Article suivant
  • Thoracoscopie médicale guidée par l’imagerie thoracique : radiographie du thorax en décubitus latéral ou échographie thoracique ?
  • K. Thiam, S. laroumagne, J. guinde, V. Bourinet, J. Berbis, N.O. Touré, H. Dutau, P. Astoul

Déjà abonné à cette revue ?

;