S'abonner

Profil étiologique et allergologique de l’asthme : quelles particularités chez la femme ménopausée ? - 29/12/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.10.184 
H. Zaibi, H. Kchouk , B. Dhahri, S. Maazaoui, I. Laouini, A. Touil, R. Fessi, J. Ben Amar, H. Aouina
 Service de pneumologie, hôpital Charles-Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les modifications hormonales chez la femme pourraient avoir des conséquences importantes sur la fonction respiratoire ; en particulier dans l’asthme qui serait plus fréquent, plus sévère et moins contrôlé après la ménopause. Peu d’études se sont consacrées à ce sujet. Le but de notre travail est d’étudier le profil étiologique et allergologique de l’asthme chez la femme ménopausée.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, menée de 2016 à 2017, au service de pneumo-allergologie de l’hôpital Charles-Nicolle de Tunis incluant 82 patientes asthmatiques. La période de (péri)ménopause a été définie par des cycles menstruels irréguliers ou absents au-delà de l’âge de 45 ans. Deux groupes ont été définis selon le statut hormonal.

Résultats

L’âge moyen de nos patientes était de 50,55 ans. L’asthme était d’origine allergique dans 82 % des cas. L’étiologie allergique de l’asthme était corrélée au statut hormonal ; ainsi, 100 % des asthmatiques en âge de procréer étaient allergiques vs 62 % dans l’autre groupe (p=0,004). Elles avaient plus de sensibilisation aux acariens (72 % vs 44 %, p=0,09) et aux phanères d’animaux (33 % vs 6 %, p=0,05). L’atopie personnelle (61 % vs 33 %, p=0,01), ainsi que familiale (40 % vs 15 %, p=0,01), était moins fréquente chez la femme en péri-ménopause. Elles avaient moins de rhinite (67 % vs 20 %, p<0,0001), de conjonctivite (28 % vs 10 %, p=0,03) et d’allergie médicamenteuse (10 % vs 0 %, p=0,05).

Conclusion

L’étiologie de l’asthme diffère selon le statut hormonal de la femme, de même le profil allergologique. Le terrain allergique est le plus souvent retrouvé chez les femmes non ménopausées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° S

P. A92-A93 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quelles sont les caractéristiques des patients asthmatiques sévères traités par omalizumab ? Étude FASE
  • C. Nocent Ejnaini, C. Raherison-Semjen, A. Prudhomme, J.P. Oster, C. Maurer, D. Coëtmeur, B. Lemaire, T. Didi, E. Parat, L. Portel
| Article suivant Article suivant
  • L’impact de l’obésité sur le contrôle de l’asthme
  • K. Bouytse, B. Daher, J.E. Bourkadi, M. Soualhi, K. Marc, R. Zahraoui, J. Benamor

Déjà abonné à cette revue ?

;