S'abonner

81 - La tuberculose endobronchique (à propos d’une observation) - 31/03/08

Doi : RMR-09-2006-23-4-C2-0761-8425-101019-200608349 

L. Herrak,

L. Achaachi,

Y. Msougar,

Y. Ouadnouni,

M. Bouchikh,

M. Smahi,

S. Alaziz,

A. Benosmane

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : La tuberculose endobronchique, localisation peu fréquente de la maladie tuberculeuse chez l’adulte, peut revêtir des aspects polymorphes cliniques, radiologiques et endoscopiques, d’où l’intérêt d’une confirmation diagnostique bactériologiques et/ou histologiques.

Observation : Il s’agit d’une patiente de 17 ans, sans profession, habitante la campagne, ayant une notion de contact avec les chiens, jamais traitée pour tuberculose et sans notion de contage tuberculeux, qui présente depuis 3 mois une toux sèche avec un seul épisode d’hémoptysie sans notion de vomique hydatique ou de membranes, le tout évoluant dans un contexte de conservation de l’état général et d’apyrexie.

L’examen clinique trouve une patiente en bon état général, apyrétique, eupneique avec des conjonctives normo colorées. L’examen pleuro pulmonaire trouve des râles crépitants au niveau de la base pulmonaire droite, le reste de l’examen clinique est sans anomalies. La radiographie thoracique objective une opacité ronde, dense, homogène bien limitée située au niveau de la base pulmonaire droite. Le bilan biologique réalisé chez notre patiente est négatif en particulier la recherche de BK faite à 3 reprises et la sérologie hydatique est négative. L’échographie abdominale est normale. La fibroscopie bronchique objective la présence de granulations blanchâtres à l’entrée des deux bronches souches faisant évoquer des ganglions fistulisés, la biopsie avec étude anatomopathologique est revenue en faveur d’une tuberculose caseofolliculaire et la recherche de BK dans le liquide d’aspiration bronchique sont revenues positifs. La patiente est mise alors sous antibacillaires à base de SRHZ avec bonne évolution clinique et radiologique.

Discussion : A travers cette observation et une revue de la littérature, les auteurs proposent une mise au point sur cette localisation rare de la maladie tuberculeuse.




© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 4-C2

P. 140 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • 80 - Un hémothorax compliquant une dissection de l’aorte abdominale
  • C.H. Aichaouia, M.R. Ben Mefteh, G. Krid, A. Bérrais, M. Khadhraoui, R. Cheikh
| Article suivant Article suivant
  • 82 - Hépatite fulminante secondaire aux antibacillaires
  • L. Achachi, Y. Chentouf, M.T. ELfassy
;