S'abonner

104 - Prise en charge des tumeurs médiastinales dans un service spécialisé de pneumologie d’Alger - 31/03/08

Doi : RMR-09-2006-23-4-C2-0761-8425-101019-200608372 

H. Idjouadiene,

A. Fissah,

S.C. Mahieddine,

M.T. Makhloufi,

Y. Benbentka,

D. Ihadadene,

S. Fettouchi,

R. Amrane

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les masses médiastinales représentent un ensemble de tumeurs rencontrées fréquemment en pratique de pneumologie. En Algérie, le diagnostic de ces masses est souvent difficile à causes de la non disponibilité ou des difficultés d’accès à certains moyens d’exploration.

L’objectif de notre travail est de rapporter notre expérience sur la prise en charge de 30 cas de tumeurs médiastinales hospitalisés dans le service de pneumologie du CHU de Bab El Oued de 2004 à 2005.

Matériel et méthode : Etude rétrospective de 30 cas (16 hommes et 14 femmes) âgés de 15 à 70 ans.

Résultats : Le motif de consultation le plus fréquent était la douleur thoracique dans 40 % des cas, suivi du syndrome cave supérieur (35 % des cas).La tomodensitométrie thoracique objectivait une opacité médiastinale antérieure dans 80 % des cas. La fibroscopie bronchique montrait un aspect endoscopique normal (37 %) ou un aspect de compression extrinsèque (37 % des cas). Le diagnostic de certitude a été posé par biopsie transthoracique chez 10 malades (33 % des cas) avec une moyenne de 3 biopsies transthoraciques par malades. Une thoracotomie exploratrice a été nécessaire chez 6 malades (20 % des cas). Les résultats histologiques montraient une prédominance de lymphome (50 % des cas), et de carcinome thymique (13 % des cas). Le délai moyen de diagnostic était de 75 jours (minimum 30 jours, maximum 150 jours). Sur les 30 cas pris en charge, 3 malades étaient décédés sans preuve histologique, 18 malades ont reçu une chimiothérapie avec ou sans radiothérapie (60 % des cas), 5 malades ont bénéficié d’une chirurgie d’exérése (17 % des cas) et 4 ont reçu un traitement symptomatique (13 % des cas). Dans notre étude le délai diagnostic était très long surtout chez des malades présentant un délai de prise en charge tardif à cause de l’évolution souvent asymptomatique de la maladie, d’où l’intérêt de l’introduction en Algérie de moyen d’exploration du médiastin comme la médiastinoscopie et la biopsie transbronchique et de l’amélioration de l’accès à la thoracotomie exploratrice.




© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 4-C2

P. 147 - septembre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • 103 - Les tumeurs carcinoïdes bronchiques dans un service spécialisé d’Alger
  • S. Fettouchi, A. Fissah, F. Boulekhiout, R. Amrane
| Article suivant Article suivant
  • 105 - Le cancer bronchique primitif chez la femme dans un service spécialisé d’Alger
  • S. Fettouchi, A. Fissah, S.C. Mahieddine, N. Haddou, M.T. Makhloufi, R. Amrane

Déjà abonné à cette revue ?

;