S'abonner

Pneumopathie interstitielle aiguë chez une patiente traitée par méthotrexate : atteinte tardive avec neutrophilie et éosinophilie dans le lavage bronchoalvéolaire - 15/10/20

Acute interstitial pneumonia in a patient treated with methotrexate: Late-onset with neutrophilia and eosinophilia in bronchoalveolar lavage fluid

Doi : 10.1016/j.rmr.2020.08.010 
B. Bernier , J.-C. Gallois, G. Cadelis
 Service de pneumologie, centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe 

Auteur correspondant : 105, avenue Guillaume-Herinckx, 1180 Bruxelles, Belgique.105, avenue Guillaume-HerinckxBruxelles1180Belgique
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 15 October 2020
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

La pneumopathie interstitielle aiguë liée au méthotrexate représente un effet secondaire rare mais qui peut être fatal. Il s’agit d’un diagnostic d’exclusion. Il existe des formes précoces et tardives et différents patterns cellulaires dans la formule du lavage broncho-alvéolaire (LBA).

Observation

Nous présentons ici un cas de pneumopathie interstitielle aiguë chez une patiente de 54 ans qui prenait du méthotrexate depuis un an et demi pour une polyarthrite rhumatoïde. Après avoir exclu les autres causes et en se basant sur certains critères diagnostiques, nous pouvions raisonnablement identifier le méthotrexate comme étant la cause de cette pneumopathie. Il s’agissait d’une atteinte tardive et la formule du LBA montrait une neutrophilie et une éosinophilie.

Conclusion

La pneumopathie interstitielle aiguë liée au méthotrexate est un diagnostic d’exclusion. Les atteintes tardives combinées à la prédominance de neutrophiles et d’éosinophiles dans le LBA sont rares dans la littérature, ce qui démontre la grande hétérogénéité des atteintes pulmonaires interstitielles liées au méthotrexate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Methotrexate-induced pneumonitis is a rare but potentially fatal side effect. It is a diagnosis of exclusion. There are early and late forms and different cell patterns in the bronchoalveolar lavage (BAL).

Case report

We present a case of acute interstitial lung disease in a 54-year-old patient who had been taking methotrexate for a year and a half for rheumatoid arthritis. After excluding other causes and based on the diagnostic criteria of Searles and McKendry, we could reasonably identify methotrexate as the cause of the lung disease. It was of late onset and the BAL showed neutrophilia and eosinophilia.

Conclusion

Methotrexate-induced pneumonitis is a diagnosis of exclusion. A late onset combined with the predominance of neutrophils and eosinophils in BAL is rare in the literature, demonstrating the wide heterogeneity of methotrexate-related interstitial lung disease.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Méthotrexate, Pneumopathie interstitielle, Diagnostic, Lavage broncho-alvéolaire, Polyarthrite rhumatoïde

Keywords : Methotrexate, Interstitial pneumonia, Diagnosis, Bronchoalveolar lavage, Rheumatoid arthritis.


Plan


© 2020  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?

;