S'abonner

Parcours de soins des asthmatiques et passages aux urgences: bilan d’étape du projet PASS du réseau CRISALIS asthme sévère - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.014 
C. Camus 1, , C. Rudzky 2, D. Livet 2
1 CRISALIS/F-CRIN Network, Toulouse, France 
2 Ed’Innov Santé, Toulouse, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le passage aux urgences pour asthme aigu reste un événement fréquent qui peut constituer un signal d’alerte de rupture des soins. Les objectifs du projet PASS (Parcours Asthme Sévère Sécurisé) initié par le réseau CRISALIS Asthme sévère sont doubles: quantitatif pour établir un état des lieux des séjours aux urgences pour asthme dans les hôpitaux participants, qualitatif par l’analyse du parcours de soins des patients pour identifier les points forts et les axes d’améliorations. Nous présentons les Résultats obtenus dans les 8 premiers centres hospitaliers participants.

Méthodes

Les passages aux urgences pour asthme d’une année ont été recueillis auprès des référents DIM et urgentistes des 8 premiers CHU participants. Ont été distingués les hospitalisations (codage PMSI), définies sur des éléments de durée de séjour aux urgences, de lourdeur de prise en charge et/ou de transfert vers une autre unité d’hospitalisation et les passages externes ne répondant pas à ces critères. L’étude qualitative a été réalisée dans chaque centre par entretien avec les acteurs de terrain concernés (urgentistes, pneumologues, encadrement).

Résultats

Sur les 8 CHU, 1090 hospitalisations aux urgences pour asthme ont été comptabilisées en un an dont 449 (42 %) sorties à domicile, 255 (23 %) transferts en pneumologie, 274 (25 %) vers d’autres services et 112 (10 %) en soins critiques. 1167 séjours externes pour asthme ont été enregistrés. Ce chiffre est sous-estimé car certains établissements ne recueillent pas le motif des venues externes aux urgences. Sur le plan qualitatif 50 % des CHU disposaient d’un dispositif de liaison Urgences/Pneumologie pour le suivi des patients ayant fait un passage aux urgences mais celui-ci était non fonctionnel dans la moitié des cas. 4 axes d’amélioration ont été identifiés lors des entretiens: la mise en place de formations pour les internes aux urgences, la protocolisation concertée urgentiste/pneumologue de la prise en charge des exacerbations et de la sortie des urgences, la formalisation d’un appel téléphonique post urgence par un personnel formé.

Conclusion

Le passage aux urgences pour asthme est le plus souvent associé à une sortie directe au domicile. Les dispositifs de liaison Urgences/Pneumologie n’existent pas dans tous les établissements et sont souvent non fonctionnels. Des axes d’amélioration sont identifiés mais doivent être élaborés en collaboration pluridisciplinaire et pluri professionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 10 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un essai international randomisé, comparant la radiothérapie conformationnelle postopératoire (RPO) à l’absence de RPO, chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) complètement réséqué et avec envahissement ganglionnaire médiastinal N2. Première analyse de l’essai Lung ART (IFCT-0503, UK NCRI, SAKK)
  • C. Le Péchoux, N. Pourel, F. Barlési, C. Faivre-Finn, D. Lerouge, G. Zalcman, D. Antoni, B. Lamezec, U. Nestle, P. Boisselier, E. Dansin, A. Paumier, K. Peignaux, F. Thillays, J. Madeleine, E. Pichon, A. Larrouy, O. Riesterer, A. Lavolé, A. Bardet
| Article suivant Article suivant
  • Profil clinique des patients asthmatiques en 2018 : enquête nationale ASTHMAPOP
  • A. Didier, A. Izadifar, M. Russier, C. Rolland, J.P. Aubert, C. Touboul, D. Leynaud, L. Pillot, C. Fabry-Vendrand, C. Raherison-Semjen

Déjà abonné à cette revue ?