S'abonner

INTREPID : efficacité clinique de Fluticasone Furoate/Umeclidinium/Vilanterol (FF/UMEC/VI) en inhalateur unique versus triples thérapies en inhalateurs multiples en pratique clinique quotidienne - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.209 
D.M. Halpin 1, S. Worsley 2, A.S. Ismaila 3, 4, J. Astrom 5, K.M. Beeh 6, D. Brintziki 7, V. Di Boscio 8, J. Kocks 9, J.M. Marin 10, M. Tabberer 7, N.G. Snowise 8, C. Compton 8, L. Saïl 11,
1 University of Exeter Medical School, College of Medicine and Health, University of Exeter, Exeter, Royaume-Uni 
2 GlaxoSmithKline, Stevenage, Hertfordshire, Royaume-Uni 
3 GlaxoSmithKline, Collegeville, PA, États-Unis 
4 McMaster University, Hamilton, ON, États-Unis 
5 GlaxoSmithKline, Värmdö, Stockholm, Suède 
6 Insaf Respiratory Research Institute, Wiesbaden, Allemagne 
7 GlaxoSmithKline, Stockley Park West, Uxbridge, Middlesex, Royaume-Uni 
8 GlaxoSmithKline, Brentford, Middlesex, Royaume-Uni 
9 General Practitioners Research Institute, University of Groningen, University Medical Center Groningen, GRIAC Research Institute, Observational and Pragmatic Research Institute, Groningen, Pays-Bas 
10 University Hospital Miguel Servet, Zaragoza, Espagne 
11 Département Médical, GlaxoSmithKline, Rueil-Malmaison, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Chez les patients BPCO, l’usage de plusieurs inhalateurs est lié à plus d’erreurs et à une moindre observance comparée aux inhalateurs uniques. Des données d’efficacité en vie réelle des TRT avec inhalateur unique vs multiples sur l’état de santé dans la BPCO manquent. Nous avons évalué l’impact de la triple thérapie inhalateur unique FF/UMEC/VI vs triples thérapies inhalateurs multiples (TTIM ; associations CSI+LAMA+LABA) sur l’état de santé, mesuré par le COPD Assessment Test (CAT), sur 24 sem en soins cliniques (SC) habituels dans 5 pays EU.

Méthodes

INTREPID est une étude d’efficacité de phase IV, randomisée, en ouvert, avec patients BPCO sous TRT de fond continu non-ELLIPTA (TTIM, ou bithérapie avec indication clinique documentée de passer à la triple thérapie) pendant ≥16 sem avant randomisation, score CAT ≥10, et ≥1 exacerbation modérée/sévère dans les 3 années précédentes. Les patients ont été randomisés FF/UMEC/VI 100/62,5/25μg via ELLIPTA (cohorte FF/UMEC/VI) ou choix de leur clinicien de toute association CSI+LAMA+LABA non-ELLIPTA (cohorte TTIM) pendant 24 sem. Seules 2 visites obligatoires pour réduire les interventions et refléter les SC habituels. Le critère d’évaluation principal était la proportion de répondeurs CAT (diminution ≥2 unités score CAT par rapport à l’inclusion) à la S24. Les critères d’évaluation secondaires étaient la variation par rapport à l’inclusion du VEMS et la proportion de patients avec ≥1 erreur critique dans la technique d’inhalation à la S24. La tolérance a été évaluée de façon descriptive.

Résultats

La population ITT comptait 3092 patients (FF/UMEC/VI n=1545 ; TTIM n=1547). La probabilité d’être répondeur au CAT à la S24 était significativement plus élevée avec FF/UMEC/VI qu’avec TTIM (OR 1,31 ; p<0,001 ; Tableau 1). À la S24, FF/UMEC/VI a amélioré le VEMS par rapport à l’inclusion, différence de 50mL de plus que les TTIM (p<0,001 ; Tableau 1). Au total, 38/653 patients traités par FF/UMEC/VI (6 %) et 7/230 patients traités par TTIM (3 %) ont fait ≥1 erreur critique dans la technique d’inhalation à la S24 (p=0,103 ; Tableau 1). Les profils de tolérance étaient similaires entre cohortes, sans nouveaux signaux. Des EIGs de pneumonies sont survenus chez 26 (2 %) et 30 (2 %) patients des cohortes FF/UMEC/VI et TTIM.

Conclusion

En SC quotidiens, le TRT inhalateur unique FF/UMEC/VI compte un nombre significativement plus élevé de patients avec une amélioration de l’état de santé et un meilleur bénéfice de la fonction pulmonaire, vs TTIM avec profils de tolérance similaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 102-103 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement de la BPCO non conforme aux recommandations GOLD : quelles conséquences?
  • M. Hamdi, N. Belloumi, I. Bachouch, H. Baili, M. Bougacha, F. Chermiti Ben Abdallah, S. Fenniche
| Article suivant Article suivant
  • La pollution aux biocombustibles : facteur de risque de BPCO et de carcinome bronchogénique
  • M. Zerraa, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?