S'abonner

Le cancer du poumon chez le tuberculeux au Maroc : étude descriptive - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.261 
O. Erefai , A. Soulaymani, H. Hami
 Faculté des sciences, Kénitra, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué, et la première cause de décès par cancer dans le monde et au Maroc. Les maladies pulmonaires, notamment la tuberculose, augmentent le risque du développement d’un cancer du poumon, tandis que le cancer du poumon et ses traitements sont susceptibles de favoriser la réactivation de la tuberculose. Cette étude a pour objectif de décrire le profil épidémiologique des patients présentant une association du cancer du poumon et de tuberculose active au Maroc.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive, incluant tous les patients diagnostiqués avec un cancer bronchique non à petites cellules et présentant une tuberculose active, hospitalisés à l’hôpital Moulay Youssef de Rabat durant la période de janvier 2014 à décembre 2017.

Résultats

Sur les 102 patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules, diagnostiqués durant la période de l’étude, 25 (24,5 %) avaient une tuberculose active. Parmi eux, 20 (80 %) étaient des hommes. L’âge moyen des patients était de 53,4 ans. Plus que la moitié (60 %) des cas étaient tabagiques. La symptomatologie clinique était dominée par la toux (64 %) et la dyspnée (40 %). L’altération de l’état général a été notée chez 54,5 % des cas. La radiographie thoracique était pathologique chez la quasi-totalité (96 %) des patients, objectivant une opacité parenchymateuse dans 66.7 % des cas. La fibroscopie a été pratiquée chez 84 % des patients, et a révélé une obstruction par un bourgeon dans la moitié des cas et un aspect inflammatoire chez 30 % des patients. La confirmation anatomopathologique a été obtenue par biopsie bronchique et biopsie pleurale dans respectivement 64 % et 24 % des cas. Les adénocarcinomes étaient le type histologique prédominant avec 52 %. La majorité des cas (92 %) étaient diagnostiqués dans un stade localement avancé ou métastasique. Les sites métastasiques les plus observés étaient le poumon controlatéral (52,4 %), la plèvre (21 %) et le cerveau (15,8 %).

Conclusion

Le cancer du poumon pose un sérieux problème de santé publique au Maroc, son association avec la tuberculose complique le diagnostic et rend le pronostic de plus en plus défavorable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 127 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Place de la chirurgie dans la prise en charge des tumeurs desmoïdes thoraciques
  • R. Essid, I. Bouassida, A. Abdelkbir, H. Zribi, A. Ayadi, A. Ben Manssour, A. Dridi, A. Merghli
| Article suivant Article suivant
  • Profil épidémiologique, clinique et évolutif des cancers bronchiques révélés par un syndrome de Pancoast–Tobias
  • I. Saidi, S. Aitbatahar, L. Amro

Déjà abonné à cette revue ?