S'abonner

Les lobectomies par vidéo-thoracoscopie pour pathologie bénigne et maligne - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.277 
S. Waguaf
 Service de chirurgie thoracique, Casablanca, Maroc 

Résumé

Introduction

Le but de notre étude est de comparer nos résultats sur les lobectomies par VATS pour la pathologie infectieuse et maligne.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, monocentrique portant sur une série de 192 cas, déroulée dans le service de chirurgie thoracique du centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca, de janvier 2016 à décembre 2019. L’étude est divisée en deux groupes : groupe A inclut 75 patients avec une pathologie infectieuse et groupe B contient 117 patients avec pathologie maligne primitive et métastatique.

Résultats

Les deux groupes diffèrent par une prédominance féminine dans le groupe A, notion de tabagisme (16 contre 62, p=0,000012), antécédent de tuberculose (37 contre 6, p=0,00000), antécédent de cancer (3 contre 32, p=0,000074) et le taux de conversion (20,33 % contre 16,24 %, p=0,013). La médiane de durée opératoire dans le groupe A est de 362minutes contre 220minutes dans le groupe B. La médiane de durée de séjour postopératoire était de 7,7jours dans le groupe A contre 4,4 % dans le groupe B.

Conclusion

La lobectomie par vidéo-thoracoscopie pour pathologie infectieuse est une technique faisable, peu invasive et moins morbide ayant les mêmes caractéristiques que la lobectomie pour pathologie maligne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 133 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sarcomes pleuraux
  • A. Fahmi, H. Arfaoui, S. Msika, H. Jabri, W. Elkhattabi, H. Afif
| Article suivant Article suivant
  • Résections pulmonaires majeures par vidéo-thoracoscopie pour pathologie infectieuse et inflammatoire
  • S. Waguaf

Déjà abonné à cette revue ?