S'abonner

Le sport est-il ami ou ennemi pour les étudiants ? - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.335 
D. Adjiri
 Médecine, Sétif, Algérie 

Résumé

Introduction

La pratique régulière d’une activité sportive améliore le bien-être physique et émotionnel et joue un rôle important dans la prévention des risques cardiovasculaires et des cancers. Les étudiants dans leurs premières années universitaires doivent faire face à plusieurs changements dont l’augmentation considérable de la charge des études. Ce nouveau mode de vie influence les pratiques quotidiennes des étudiants incluant la pratique de sport. Le but de ce travail a été d’étudier la pratique du sport chez les étudiants en médecine.

Méthodes

Il s’agit d’une enquête descriptive ayant porté sur la pratique du sport chez 377 étudiants des six premières années du cycle de graduation des études de médecine de Bejaia. L’enquête a été réalisée par un questionnaire comportant des questions à choix simple et multiple.

Résultats

Parmi la population d’étude, 47,5 % pratiquent du sport et 64,1 % d’entre eux sont de sexe masculin. Ils le font par amour et pour se détendre dans plus de 50 % des cas. L’échec dans les études à cause du sport n’a été rapporté que dans 0,5 % des cas, en revanche 74,8 % ont rapporté que le sport n’a eu aucune influence négative sur leurs études et 23,4 % d’entre eux ont même pu améliorer leurs résultats grâce au sport. Les principales raisons de la non-pratique du sport qui ont été rapportées par les étudiants sont le manque de motivation et le manque de temps à cause de la surcharge des études universitaires avec des proportions respectives de 36,8 % et 33,8 %. Mais la probabilité qu’ils reprennent ou commencent une activité sportive dans le futur a été rapportée dans 93,0 % des cas.

Conclusion

Il ressort clairement au terme de cette étude que l’accroissement du travail sédentaire (études, internet), le manque de temps et de motivation tendent aujourd’hui à priver une majorité de jeunes adultes d’une pratique sportive nécessaire à leur santé physique et à leur bien-être psychique, d’où la nécessité d’organiser régulièrement des journées de sensibilisation au sein des universités en présence d’experts dans le domaine pour apprendre aux étudiants comment bien gérer leur temps et les sensibiliser sur l’importance du sport pour leur santé, vie privée et leurs études.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 157 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vente de tabac aux mineurs en France : une loi peu respectée
  • C. Ben Lakhdar, X. Elharrar, K. Gallopel-Morvan, F.C. Wolff, E. Béguinot, Y. Martinet
| Article suivant Article suivant
  • Le tabagisme chez les étudiants en médecine
  • D. Adjiri

Déjà abonné à cette revue ?