S'abonner

Les facteurs prédictifs de DDB chez les BPCO - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.369 
T. Znegui
 Service de pneumologie, Sfax, Tunisie 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’identification de dilatation des bronches (DDB) chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) a été définie comme un phénotype clinique avec une plus grande sévérité symptomatique et un mauvais pronostic. Le but de notre étude était de révéler les caractéristiques cliniques et les facteurs liés à la présence de DDB chez les patients suivis pour BPCO.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective menée au service de pneumologie du CHU Hédi Chaker de Sfax ayant inclus des patients suivis pour une association BPCO et DDB. Le diagnostic de DDB est confirmé par une TDM thoracique tout en précisant le siège et l’étendue des lésions.

Résultats

Trente-deux patients ont été inclus (26 hommes et 6 femmes). L’âge moyen était 65 ans. Tous les hommes étaient tabagiques avec une consommation moyenne de tabac à 59 PA. Les comorbidités cardiovasculaires associées étaient principalement l’HTA (8 cas) et le diabète (6 cas). Vingt-cinq patients avaient une dyspnée à l’état de base mMRC2. La spirométrie a révélé une déficience fonctionnelle sévère (VEMS<50%) dans 83% des cas avec un VEMS moyen de 829mL. La BPCO était classée groupe D dans 20 cas et groupe C dans 8 cas. À la TDM thoracique la DDB était principalement bilatérale, cylindrique et mixte. Le nombre moyen d’exacerbations par an était de 2,5 (1–7). L’examen cytobactériologique des crachats (ECBC) a permis d’isoler dans 40% des cas un germe pathogène au cours des exacerbations. Trois malades étaient des porteurs chroniques de Pseudomonas aeruginosa. Dix malades étaient au stade d’insuffisance respiratoire chronique (IRC) nécessitant une oxygénothérapie de longue durée et une ventilation non invasive (VNI) à domicile.

Conclusion

Les facteurs associés à la DDB comprennent un profil de BPCO modérée à sévère, des exacerbations fréquentes ou des infections respiratoires répétées et souvent l’isolement d’un germe pathogène à l’ECBC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 170-171 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de la fonction respiratoire des patients atteints de dilatation de bronches (DDB)
  • L. Aazri, M. Ijim, S. Ait Batahar, L. Amro
| Article suivant Article suivant
  • Impact de la DDB sur la fréquence et la gravité des exacerbations respiratoires des patients porteurs de BPCO
  • W. Fki

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?