S'abonner

Embolie pulmonaire sur poumon pathologique - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.377 
W. Jalloul , H. Benjelloun, N. Zaghba, N. Yassine
 CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les patients pris en charge au service de pneumologie pour embolie pulmonaire sont souvent porteur de pathologie pulmonaire associée, ce qui rend leur prise en charge plus difficile. L’objectif de notre travail était d’étudier le profil épidémiologique, clinique, étiologique, et évolutif de ces patients.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective réalisée au service des maladies respiratoires de CHU Ibn Rochd Casablanca sur une période de 3 ans.

Résultats

Nous avons colligé 35 patients, il s’agissait de 19 femmes et 16 hommes, d’une moyenne d’âge de 62 ans, avec des extrêmes d’âge entre 40 ans et 89 ans, les pathologies relevées étaient : la BPCO chez 19 patients (groupe D chez 8 cas), connus porteurs de PID (9 cas), une DDB (2 cas), la cardiopathie gauche chez 7 patients, le diabète chez 4 patients, et 5 patients avaient un antécédent de thrombose veineuse profonde. L’aggravation aiguë d’une dyspnée chronique était le motif de consultation de la quasi-totalité de nos patients (89 % des cas), la douleur thoracique a été retrouvée chez 13 patients, hémoptysie (11 cas), et tous nos patients se plaignaient de toux. Tous nos patients ont bénéficié d’une imagerie thoracique, qui en plus de diagnostic positif d’embolie pulmonaire, avait montré des signes de tuberculose active (5 cas), des lésions séquellaires de tuberculose (10 cas), un poumon emphysémateux (19 cas), des DDB (2 cas), une PID (7 cas), un processus tumoral (3 cas). Le diagnostic de l’affection pulmonaire associée était concomitant à celui de l’embolie pulmonaire chez 22 patients, tous les patients étaient mis sous traitement anticoagulant et traitement spécifique de la pathologie pulmonaire sous-jacente. L’évolution était marquée par le décès de 9 patients.

Conclusion

La gravité de l’embolie pulmonaire est étroitement liée aux comorbidités associées notamment pulmonaires, d’où l’intérêt d’une prise en charge parallèle des deux pathologies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 174 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités des DDB d’origine tuberculeuse
  • Z. Ouertani, A. Kacem, R. Ben Jezia, A. Maatallah, A. Daadoucha, I. Kharrat
| Article suivant Article suivant
  • Les facteurs prédictifs d’HTP chez des patients ayant une PID
  • W. Ghribi, I. Zendah, A. Ezzaouia, C. Moussa, H. Rouiss, A. Channoufi, I. Khouaja

Déjà abonné à cette revue ?