S'abonner

Profil étiologique et fonctionnel des PID à l’hôpital Abderrahmene Mami : à propos de 200 cas - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.405 
K. Ayed , S. Mokaddem, S. Khaldi, A. Chaker, S. Ben Khamsa
 Faculté de médecine, service des EFR, hôpital Abderrahmene Mami, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les pneumopathies infiltrantes diffuses (PID) est un ensemble hétérogène d’affections ayant en commun une infiltration de l’interstitium pulmonaire, un œdème et des anomalies qualitatives ou quantitatives de la matrice extracellulaire. Leur spectre étiologique est large dominé par la sarcoïdose et la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI). L’objectif de cette étude était de déterminer le profil étiologique et fonctionnel les PID dans l’hôpital Abderrahmene Mami (Tunisie).

Méthodes

Étude transversale incluant 200 patients atteints de PID. Tous les patients on bénéficiés d’une pléthysmographie corporelle totale, d’une mesure de la capacité de diffusion du monoxyde de carbone (DL CO) et d’un test de marche de six minutes (TM6).

Résultats

Sur le plan étiologique, 80 patients (41 %) avaient une sarcoïdose, 56 patients (28 %) avaient une FPI, 35 patients (17 %) avaient des connectivites et 29 patients (14,5 %) avaient une pneumopathie d’hypersensibilité (PHS) (p=0,001). Dans le groupe sarcoïdose, l’âge moyen était de 55 ans. La distance de marche de six minutes moyenne (DM6) était de 467±72m avec désaturation chez 7 % des patients (p=0,001). Le profil spirométrique restrictif était présent chez 21 % des cas et la DL CO moyenne était de 69±16 % de la valeur théorique (p=0,001). Dans le groupe FPI, l’âge moyen était de 65 ans. La DM6 moyenne était de 427±96m avec désaturation chez 29 % des patients (p=0,001). Le profil spirométrique restrictif était présent chez 52 % (p=0,01) des cas et la DL CO moyenne était de 51±27 %. Dans le groupe des connectivites, l’âge moyen était de 60 ans. La DM6 moyenne était de 459±120m avec désaturation chez 19 % des patients. Le profil spirométrique restrictif était présent chez 35 % des cas et la DL CO moyenne était de 56±20 %. Dans le groupe PHS, l’âge était de 56 ans. La DM6 moyenne était de 488±91m avec désaturation chez 25 % des patients. Le profil spirométrique restrictif était présent chez 25 % des cas et la DLCO moyenne était de 58±33 %.

Conclusion

Les PID dans l’hôpital Aberrahmene Mami (Tunisie) étaient caractérisées par la prédominance de la sarcoïdose et de la FPI. Sur le plan fonctionnel, la FPI était la plus pourvoyeuse de DVR, de limitation de la DM6 et de désaturation au cours du TM6. La sarcoïdose était caractérisée par une fonction respiratoire significativement moins altérée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 185 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anomalies des cavités cardiaques droites en cas de tabagisme chez les patients ayant un SAOS
  • H. Snène, K. Zayen, R. Tlili, H. Blibech, D. Belkhir, L. Kaabi, A. Mlik, D. Essid, A. Saidane, N. Mehiri, N. Ben Salah, B. Louzir
| Article suivant Article suivant
  • Effet du nintédanib sur le déclin de la CVF chez des patients atteints de PID fibrosantes progressives : données de l’étude INBUILD
  • V. Cottin, Y. Inoue, M. Kolb, S. Danoff, I. Rosas, T. Sara, M. Quaresma, R.G. Goeldner, S.H. Rozsa, K. Brown

Déjà abonné à cette revue ?