S'abonner

Étude de l’apport d’une visite par un conseiller médical en environnement intérieur dans le diagnostic des pneumopathies d’hypersensibilité - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.418 
L. Wemeau
 Hôpital Calmette, Lille, France 

Résumé

Introduction

Le diagnostic des pneumopathies d’hypersensibilité (PHS) repose actuellement sur différents critères pouvant inclure le scanner thoracique, l’histologie, le lavage broncho-alvéolaire et la présence d’une exposition antigénique compatible. Bien que la recherche de cette exposition antigénique soit primordiale, l’antigène responsable reste inconnu dans environ 30 à 50 % des cas. Différents moyens d’identification de cette exposition ont été développés, et parmi eux la visite au domicile par un conseiller médical en environnement intérieur (CMEI). L’apport de cette visite au domicile dans le diagnostic des PHS n’est actuellement pas connu.

Méthodes

Étude rétrospective monocentrique réalisée au CHU de Lille, incluant tous les patients présentant une pneumopathie interstitielle diffuse (PID) suspecte de PHS, et ayant bénéficié d’une enquête au domicile par un CMEI à la recherche d’une exposition antigénique.

Résultats

Quarante-six patients ont été inclus dans l’étude. Les performances de la visite du CMEI pour le diagnostic de PHS ont été comparées à différents autres modes de mesure d’une exposition antigénique (interrogatoire médical avant visite, capteur électrostatique, présence de moisissures visibles, sérodiagnostics). La visite du CMEI comportait la meilleure sensibilité (100 %) comparée aux autres modes de mesures, et la moins bonne spécificité (10 %). L’intégration de la visite du CMEI et du résultat du capteur (si disponible) améliorait les performances diagnostiques de l’interrogatoire du médecin avec une sensibilité passant de 30 (interrogatoire seul) à 70 % et une spécificité passant de 82 (interrogatoire seul) à 95 %.

Conclusion

La réalisation d’une visite au domicile par un CMEI à la recherche d’une exposition antigénique montre dans cette étude une amélioration des performances du médecin pour le diagnostic de PHS. Des études prospectives sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 192 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil épidémiologique clinique et radiologique des pneumopathies interstitielles diffuses
  • H. Anniche, N. Zaghba, H. Benjelloun, N. Yassine
| Article suivant Article suivant
  • Pneumopathies interstitielles diffuses chroniques : profil clinique, étiologique et évolutif
  • S. Debbiche, I. Sahnoun, K. Chaâbi, I. Ben Limem, I. Ghanmi, M. Attia, S. Maalej, L. Douik El Gharbi

Déjà abonné à cette revue ?