S'abonner

Bilan COVID à 3 mois : retour d’expérience par le trinôme médical, paramédical et AMA - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.445 
M. Rehel, P.Y. Blanchard, C. Marécat, D. Mourlon, P. Choinier, S. De La Fortelle, G. Trival, H. Du Besset, A.M. Ruppert
 Hôpital Tenon, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Organisation d’un bilan post-COVID à 3 mois de l’hospitalisation des patients ayant présenté une atteinte respiratoire sévère ou très sévère de COVID-19 en pneumologie et/ou en réanimation à l’hôpital Tenon à Paris.

Méthodes

Selon les recommandations de la SPLF [1], mise en place en hôpital de jour par le trinôme IDEC/IPA, AMA et médecin d’un bilan comprenant un examen clinique (IDEC/IPA, médecin), un scanner thoracique sans injection, des EFR, un ECG et un bilan biologique. Recueil standardisé des données. Inclusion dans l’étude RE2COVERI (cohorte de suivi des patients COVID-19 sévères et très sévères) et suivis à j90 pour l’étude CORIMUNO (fin de suivi d’une étude comparant anti-Il6 vs traitement standard).

Résultats

Deux cent deux patients ont été hospitalisés pour COVID-19, dont 22 sont décédés. Ont été contactés 145 patients ambulatoires. Le bilan a été réalisé pour 89 (61 %) patients entre le 15/06/2020 et le 21/08/2020. Résultats préliminaires : la cohorte comportait 63 (71 %) hommes, l’âge moyen était de 61 ans (SD 9,3), l’IMC moyen était de 28 (SD 4) kg/m2. Le bilan réalisé trouvait une persistance de la dyspnée mMRC1 (35,2 %) ou mMRC2 (20,4 %), de la toux (13,6 %), de l’asthénie (35,6 %). Le scanner montrait la persistance des lésions entre 10 et 25 % chez 23,6 % des patients et>25 % chez 4,5 % des patients. Aux EFR, 13,8 % patients présentaient un trouble ventilatoire obstructif et 33,9 % un trouble ventilatoire restrictif. La DLCO était abaissée chez 48.1 % des patients. Ce bilan a permis d’inclure 43 (48 %) patients dans l’étude RE2COVERI et de réaliser 32 suivis à j90 pour l’étude CORIMUNO. Trente-trois (37 %) patients seront revus pour un nouveau contrôle à 6 mois.

Conclusion

Cette organisation a été possible suite à la mobilisation rapide des équipes médicales, paramédicales et AMA dans un délai restreint. Le bilan réalisé pour ces patients était rassurant dans deux-tiers des cas. Seul un tiers des patients sera revu à 6 mois. Néanmoins, 38 % des patients hospitalisés pour COVID-19 en pneumologie sont perdus de vus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 203 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pneumonie à SARS-COV-2 en réanimation : quelles séquelles respiratoires chez les patients guéris de la COVID-19 ?
  • A. Jamoussi, M. Ferchichi, M.K. Ghozzi, S. Ayed, D. Lakhdhar, E. Rachdi, S. Hantous, S. Jameleddine, J. Ben Khelil, M. Besbes
| Article suivant Article suivant
  • Recours aux soins et prise en charge des patients asthmatiques aux urgences au cours de l’épidémie COVID-19 : enseignement pour la prochaine vague
  • S. Foulquier, E. Noel-Savina, L. Guilleminault, A. Didier, F. Balen
;