S'abonner

Tuberculose pleurale chez l’enfant : quelles difficultés diagnostiques? - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.471 
H. Baïli , B. Hamdi, S. Louhaichi, S. Jrad, I. Khalfallah, A. Allouch, J. Ammar, A. Hamzaoui
 Pavillon B, hôpital Abderrahmen Mami, Ariana, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La prise en charge de la tuberculose pleurale chez l’enfant constitue un réel défi au praticien.

But

Décrire les difficultés de prise en charge de tuberculose pleurale chez l’enfant.

Méthodes

Nous rapportons une étude rétrospective concernant 27 enfants ayant une tuberculose pleurale, colligés à notre service entre janvier 2009 et décembre 2019.

Résultats

L’âge moyen était de 12,4 ans avec un sex-ratio 1,25. La notion de contage tuberculeux était retrouvée dans 50 % des cas. Vingt-cinq enfants étaient vaccinés par le BCG. Des antécédents familiaux de Tbc étaient retrouvés dans 2 cas. Trois enfants avaient une pathologie congénitale. Seulement 23 patients avaient des symptômes avec un délai d’apparition des symptômes ≥1 mois dans 37 % des cas. Les signes respiratoires étaient dominés par la fièvre (74 %), la douleur thoracique (56,6 %), une altération de l’état général (56,6 %) et la toux (39 %). La découverte était fortuite dans 4 cas lors d’un dépistage autour d’un cas positif. L’IDR à la tuberculine était positive dans 59 % des cas. La radiographie thoracique montrait un épanchement pleural de faible abondance dans la majorité des cas. L’échographie thoracique était nécessaire dans 13 enfants. Nous avons eu besoins à un scanner thoracique dans 5 cas. La ponction pleurale était pratiqué chez 24 patients soit 88,9 %, montrant un liquide jaune citrin exsudatif lymphocytaire dans 23 cas. La PCR du bacille de koch (BK) dans le liquide pleural était positif dans 16,4 % des cas. La biopsie pleurale était pratiquée chez 25 enfants confirmant le diagnostic dans la moitié des cas. Des localisations associés étaient retrouvé dans 5 cas. Une thoracoscopie était indiquée dans 2 cas. Le diagnostic était retenu sur des faisceaux d’arguments dans 33 % des cas. L’évolution était favorable dans la majorité des cas sous traitement antituberculeux bien conduit durant 6 mois. Seulement 14,8 % des cas avaient présenté des effets indésirables.

Conclusion

Le diagnostic et la prise en charge rapide de la pTbc sont des éléments déterminants de son évolution chez l’enfant. Avoir une preuve histologique ou bactériologique n’est pas toujours aisée incitant au recours aux nouveaux tests et biomarqueurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 214 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Particularités de la chirurgie du kyste hydatique du lobe moyen : à propos de 15 cas
  • M. Abdennadher, H. Bessrour, A. Saad, H. Zribi, S. Zairi, I. Bouacida, H. Smadhi, M. Mlika, M. Touaibia, S. Ouerghi, A. Marghli
| Article suivant Article suivant
  • Particularités de la tuberculose ganglionnaire médiastinale : étude de série de 42 cas
  • F. Adila, I. Djebaili, F. Barr, A. Djebbar, T. Brahimi, F. Ziane, F. Chiba, S. Benamara, A. Zitouni

Déjà abonné à cette revue ?