S'abonner

Les anomalies hématologiques au cours d’une tuberculose pulmonaire active - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.482 
D. Zagaouch 1, , B. Jamal Eddine 2
1 Rabat, Temara, Maroc 
2 Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les troubles hématologiques au cours de la tuberculose sont fréquents, à type d’une anémie, leucopénie et ou une lymphopénie. Le but de notre travail est d’étudier le profil et la fréquence de ces anomalies chez des patients ayant une tuberculose pulmonaire active. Malgré l’évolution favorable de ces anomalies sous traitement anti-bacillaire, leur recherche et leur surveillance sont nécessaires, car elles peuvent parfois mettre en jeu le pronostic vital.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective sur une période de 14 mois, portant sur 62 cas de tuberculose pulmonaire active, colligés au service de phtisiologie, à l’hôpital Moulay Youssef-Centre universitaire Ibn Sina de Rabat.

Résultats

Il s’agit de 62 patients, qui ont une tuberculose pulmonaire active confirmée bactériologiquement. Soixante-quinze pour cent de nos cas avaient des troubles hématologiques, dont 60 % des cas avaient deux ou plusieurs troubles, avec une prédominance masculine (75 %). L’âge moyen était de 47,5, avec des extrêmes d’âge de 18 et 98 ans. L’ATCD de tuberculose était chez 32,8 % des cas. Le tabagisme a été noté dans 60 % des cas. La symptomatologie clinique est dominée par la toux chez 95 % des cas. Les signes généraux étaient quasi constants. Les anomalies hématologiques sont dominées par l’hyperleucocytose dans 37,5 % des cas, la thrombocytose dans 32,7 % des cas, l’anémie chez 25 % des cas, qui elle était inflammatoire dans 75 % des cas, avec une hémoglobine inférieure à 7 chez 4 cas, nécessitant une transfusion. Une lymphopénie chez 12,5 % des cas, une thrombopénie chez 7,5 % des cas. Par contre, nous n’avons pas noté une augmentation de taux d’éosinophiles ni de monocytes. L’évolution hématologique a été marquée, après environ un mois de traitement anti-bacillaire, par une tendance à l’amélioration de ces anomalies, surtout une normalisation du taux d’hémoglobine dans 75 % des cas.

Conclusion

D’après notre étude, on peut conclure que ces anomalies surviennent surtout chez l’homme adulte fumeur, ayant ou non des comorbidités. La recherche de ces anomalies, et leur correction en cas de besoin, sont parmi les facteurs qui améliorent le pronostic chez ces patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 218 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact du retour au pays sur le délai de survenue de la tuberculose chez les habitants de pays à faible incidence nés à l’étranger
  • L. Kassegne, P. Fraisse
| Article suivant Article suivant
  • Profil clinique, thérapeutique et évolutif de la tuberculose multifocale : à propos de 49 cas
  • S. Aidou, A. Boumehdi, H. Arfaoui, H. Jabri, W. El Khattabi, H. Afif

Déjà abonné à cette revue ?