S'abonner

La tuberculose multifocale chez les patients immunocompétents - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.506 
S. Essebaa 1, , S. Ben Saad 1, A. Ben Mansour 1, J. Rahim 1, O. Naffeti 2, S. Bel Hadj 2, H. Daghfous 1, F. Tritar 1
1 Service de pneumologie (C), Ariana, Tunisie 
2 Service de pneumologie, Menzel Bourguiba, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La tuberculose multifocale (TMF) est une maladie grave, souvent associée à une immunodépression. Le but de ce travail est d’étudier les caractéristiques et la prise en charge de la TMF chez les patients immunocompétents.

Méthodes

Étude rétrospective ayant inclus des patients présentant une TMF traitée au service de pneumologie (C) de l’hôpital Abderahmen Mami entre 2004 et 2019.

Résultats

Trente patients ont été inclus. L’âge moyen était de 42 ans (17–82). Le sex-ratio était de 0,36. La moitié des patients étaient d’origine rurale. Des antécédents de tuberculose pulmonaire (n=5), d’hypertension artérielle (n=5), de diabète (n=1), de cardiopathie chronique (n=1) et d’insuffisance rénale chronique (n=1) ont été notés. La notion de contage tuberculeux a été rapportée (n=7, 24 %). Le délai moyen de consultation était de 3 mois (1–12). Le nombre moyen des organes atteints était de 3,1 (2–6). Une tuberculose pulmonaire a été rapportée (n=22, 74 %). L’atteinte extrapulmonaire a intéressé les ganglions (n=20, 67 %), la plèvre (n=17, 57 %), l’abdomen (n=8, 27 %), les tissus mous (n=8, 27 %), l’os et les articulations (n=7, 24 %). Une tuberculose péricardique (n=4, 14 %), génitale (n=3, 10 %), nasopharygée (n=2, 6 %), péritonéale (n=2, 6 %) et un tuberculome cérébral (n=1, 3 %) ont été enregistrées. La TB pleuropulmonaire et ganglionnaire est l’association de localisations tuberculeuses la plus fréquente (n=5, 16,6 %). Aucun patient n’était infecté par le VIH. Le diagnostic positif a été retenu après un examen anatomopathologique (n=22) et/ou après une recherche de bacilles acido-alcoolo-résistants (n=16). La durée du traitement antituberculeux moyenne était de 9,9 mois (6–24). Vingt-quatre patients (80 %) ont été déclarés guéris, quatre ont été perdus de vue. Un patient a développé une résistance et un second était décédé suite à une insuffisance respiratoire aiguë.

Conclusion

Les patients immunocompétents ne sont pas à l’abri des tuberculoses multifocales. Seul un diagnostic et une prise en charge précoce permettent de réduire la morbidité et la mortalité de cette affection.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 226-227 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tuberculose pulmonaire et retard de négativation
  • S. Marzouki, S. Maazaoui, M. Chaabene, S. Habibech, I. Nouira, A. Najjar, H. Racil, N. Chaouech
| Article suivant Article suivant
  • Rapport neutrophiles–lymphocytes et neutrophiles–plaquettes au cours de la tuberculose pulmonaire: association avec la survenue d’accidents thromboemboliques
  • S. Marzouki, A. Hedhli, S. Toujani, Y. Ouahchi, S. Cheikhrouhou, J. Cherif, S. Merai, M. Mjid, B. Dhahri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?