S'abonner

Incidence et facteurs prédictifs de décès au cours de la tuberculose dans deux régions camerounaises - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.515 
A.D. Balkissou 1, , V. Poka-Mayap 2, M. Massongo 3, E.W. Pefura-Yone 3
1 Faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Ngaoundéré, Garoua, Cameroun 
2 Hôpital Jamot, Yaoundé, Cameroun 
3 Faculté de médecine et des sciences biomédicales, université de Yaoundé I, Yaoundé, Cameroun 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La tuberculose (TB) demeure un véritable problème de santé publique mondial. Le but de notre étude était de déterminer l’incidence et les facteurs prédictifs du décès au cours de la TB dans deux régions du Cameroun.

Méthodes

Les sujets âgés d’au moins 15 ans traités pour TB dans les régions du Nord et de l’Ouest du Cameroun de janvier 2010 à décembre 2015 étaient inclus dans cette étude de cohorte rétrospective. La régression logistique a été utilisée pour déterminer les facteurs prédictifs de décès au cours de la TB.

Résultats

Sur 19 681 patients enregistrés, 404 (2,1 %) patients transférés dans un autre centre de traitement ont été exclus. Des 19 277 patients définitivement inclus, 12 293 (63,8 %) sujets étaient de sexe masculin et l’âge médian (intervalle interquartile) était de 34(19) ans. L’incidence cumulée [intervalle de confiance (IC) à 95 %] du décès était de 8,1 % (7,7–8,5) %. Les facteurs prédictifs [odds ratio (IC à 95 %)] du décès de tuberculose retrouvés dans notre étude étaient l’âge [1,022 (1,017–1,028) par augmentation d’un an, p<0,001], le sexe féminin [1,268 (1,075–1,430), p=0,002], la TB extrapulmonaire [1,931 (1,586–2,351), p<0,001], l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine [5,012 (4,321–5,814), p<0,001], la dénutrition [2,057 (1,755–2,409), p<0,001], l’année d’enregistrent entre 2010 et 2012 [1,240 (1,075–1,430), p<0,003] et la région de l’Ouest [2,497 (1,988–3,135), p<0,001].

Conclusion

L’incidence du décès au cours de la tuberculose est élevée au Nord et à l’Ouest Cameroun. Les facteurs prédictifs de décès sont les femmes âgées, dénutries, avec une co-infection TB extrapulmonaire/VIH, ayant débutées leur traitement entre 2010 et 2012 dans la région de l’Ouest Cameroun. Une prise en charge adéquate du VIH diminuerait le taux de décès au cours de la TB.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 230 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs prédictifs des perdus de vue au cours de la tuberculose dans deux régions camerounaises
  • A.D. Balkissou, V. Poka-Mayap, M. Massongo, E.W. Pefura-Yone
| Article suivant Article suivant
  • Tuberculose et pauvreté au 21e siècle, dans l’Est de la France : un lien persistant
  • L. Kassegne, P. Fraisse

Déjà abonné à cette revue ?