S'abonner

Bénéfices d’un programme d’éducation thérapeutique du patient atteint de BPCO 2011–2018 - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.002 
F. Marchandise 1, J. Perriot 2, , M.J. Pojer 3, J. Fulleringer 3, S. Véret 4, S. Pages 3, C. Couturier 3
1 Conseil départemental Puy-de-Dôme, Perignat Es Allier, France 
2 Conseil départemental, Clermont-Ferrand, France 
3 Conseil départemental du Puy de Dôme, Clermont-Ferrand, France 
4 Conseil départemental du puy de Dôme, Clermont-Ferrand, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le dispensaire Emile Roux, centre de pneumologie et de tabacologie développe depuis 2011, un programme d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) orienté sur les patients atteints de BPCO. L’étude présentée a pour objectif de mesurer les bénéfices induits chez ces patients à l’issue du programme d’ETP.

Méthodes

Entre 2011 et 2018, 267 patients (141 Femmes, 126 Hommes) ont intégré le programme développé par le service (autorisation ARS Auvergne Rhône Alpes 2011) qui se compose de 7 séances: un bilan initial, 5 ateliers thématiques, un bilan d’évaluation réalisé 12 mois après la fin des ateliers (M12). Chaque séance est animée par un des membres de l’équipe pluri professionnelle (médecin, pharmacien, kinésithérapeute, diététicien, infirmier). L’ensemble permet au patient d’appréhender sa pathologie et de construire un corpus de compétences favorables à sa santé. L’étude compare les Résultats à l’issue du programme sur le taux de vaccination du pneumocoque (P), le nombre d’exacerbations annuelles, le ressenti de la dyspnée (mMRC), le score BODE et l’arrêt du tabagisme. Les patients sont âgés en moyenne de 56,15 ans; 22 % des patients ont une BPCO de stade 1, 41 % de stade 2, 32 % de stade 3 et 5 % de stade 4. Une précarité (score EPICES) présente dans 62 % des cas. Analyse statistique, SPSS 21.

Résultats

La couverture vaccinale contre P passe de 55,80 % à 79,34 % à M12 (p<0.05). La moyenne des exacerbations par personne diminue, passant de 1,43 à 0,12 à M12 (p<0.001). Les stades de dyspnée ressentis passent de 13 % à 50 % pour le stade 1, de 37 % à 30 % pour le stade 2, de 39 % à 14 % pour le stade 3 et de 11 % à 6 % pour le stade 4. De même le score BODE évolue entre l’entrée et la sortie de programme, de 62 % à 81 % pour le premier quartile, de 21 % à 13 % pour le second, de 11 % à 6 % pour le troisième et de 6 % à 0 % pour le quatrième. Sur l’arrêt du tabagisme, les fumeurs actifs représentent 71,37 % à l’inclusion et 52,80 % à M12 (p<0.05). Les Résultats obtenus témoignent d’une évolution en faveur d’une amélioration de la BPCO, de la qualité de vie des patients à cours moyen et long terme, justifiant pleinement l’existence d’un tel programme ETP adossé au suivi des patients.

Conclusion

Les résultats de cette étude montrent l’apport de l’ETP dans l’acquisition de compétences d’autosoins associées à l’amélioration de la qualité et de l’espérance de vie. Elle souligne l’intérêt de séances itératives couplées à un accompagnement pluri professionnel pour les patients souffrants de BPCO.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 3 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éditorial
  • F.X. Blanc
| Article suivant Article suivant
  • Identification et analyse des phénotypes des patients BPCO: cohorte PALOMB
  • E.H. Ouaalaya, A. El Benna, M. Zysman, É. Berteaud, L. Falque, L. Nguyen, J.M. Dupis, M. Sabatini, A. Bernady, A. Ozier, C. Nocent-Ejnaini, C. Roy, F. Le Guillou, E. Monge, M. Aliati, A. Prudhomme, L. Petrov, M.L. Quinquenel, M. Staali, F. Pilard, M. Sapène, J. Casteigt, J. Moinard, Y. Daoudi, E. Iglesias, É. Blanchard, J. Macey, R. Veillon, X. Demant, C. Bon, L. Grassion, M. Molimard, C. Raherison-Semjen

Déjà abonné à cette revue ?