S'abonner

Bénéfice de la transplantation pulmonaire chez les receveurs de plus de 60 ans - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.075 
A. Tissot 1, , B. Delasalle 2, A. Foureau 3, M. Reynaud-Gaubert 4, B. Renaud-Picard 5, A. Roux 6, X. Demant 7, H. Mal 8, J. Le Pavec 9, C. Pison 10, J.F. Mornex 11, A. Leborgne-Krams 12, C. Knoop 13, V. Boussaud 14, A. Magnan 15
1 Service de pneumologie, CHU, Nantes, France 
2 Service de pneumologie, CHU, Nantes, France 
3 Institut du Thorax, CHU, Nantes, France 
4 Service de pneumologie et transplantation pulmonaire, CHU Nord, Marseille, France 
5 Groupe de transplantation pulmonaire des Hôpitaux universitaires, Strasbourg, France 
6 Service de pneumlogie, Hôpital Foch, Suresnes, France 
7 Service de pneumologie, CHU, Bordeaux, France 
8 Service de pneumologie et transplantation pulmonaire, hôpital Bichat, Paris, France 
9 Hôpital Marie Lannelongue, service de chirurgie thoracique, vasculaire et transplantation cardiopulmonaire, Le Plessis Robinson, France 
10 Clinique universitaire pneumologie, Pôle Thorax et Vaisseaux, CHU, Grenoble, France 
11 Université de Lyon, INRAE, IVPC; hospices Civils, Lyon, France 
12 CHU, Toulouse, France 
13 Hôpital Erasme, Bruxelles, Belgique 
14 Service de pneumologie, hôpital Cochin, Paris, France 
15 Service de pneumologie, hôpital Foch, Suresnes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le nombre de patients bénéficiant d’une transplantation pulmonaire (TxP) est en augmentation constante sur la dernière décennie, avec en regard, une amélioration des résultats et de la survie globale. Les recommandations internationales sur la sélection des candidats à la TxP ont progressivement évolué dans le sens d’une augmentation de la limite d’âge supérieure du fait de l’évolution démographique des patients insuffisants respiratoires et de la disponibilité des greffons. Les résultats de la TxP concernant les receveurs les plus âgés sont cependant discordants et le bénéfice dans ce contexte reste discuté. Dans ce travail, nous avons étudié la survie des receveurs de plus de 60 ans suivis dans la cohorte nationale COLT (COhort in Lung Transplantation).

Méthodes

Tout les patients inclus dans COLT, transplantés entre 2009 et 2016 ont été inclus hormis ceux atteints de mucoviscidose. Les données démographiques, péri-opératoires et du suivi post-greffe ont été recueilli à partir de la base de données COLT. Le groupe des patients de moins de 60 ans (<60) a été comparé à ceux de 60 ans et plus (>60) au moment de la greffe. La survie ainsi que la survenue d’une dysfonction chronique du greffon pulmonaire (DCGP) ont été analysées.

Résultats

732 patients ont été inclus dans l’analyse dont 240 (33%) âgés de>60 ans. La médiane d’âge est de 63 ans [60–69]. Dans ce groupe les indications principales de TxP étaient la BPCO (65%) et la fibrose pulmonaire (25%). Le profil des donneurs était similaire dans les deux groupes. Dans le groupe>60 ans, les receveurs ont reçu des produits sanguins en moindre quantité au moment de la greffe (culots globulaires 4,7 vs 5,7; p=0,03), le pourcentage de TxP réalisées sous assitance circulatoire (16 vs 25%; p=0,008) et le temps de ventilation mécanique post-greffe (6 vs 11 jrs; p=0,0001) est inférieur comparé aux patients <60 ans. Les survies à 3 mois, 1 an et 3 ans sont de 87%, 78% et 68% respectivement pour les>60. Il n’y a pas de différence significative avec les <60 (p=0,3; p=0,7; p=0,2). La survenue de la DCGP à 3 ans est de 21,2% pour les>60 ans et de 20,8% pour les <60 ans (non significatif).

Conclusion

La survie et les complications post-greffe des receveurs âgés>60 ans et plus n’est pas différente de celle de la population plus jeune dans notre cohorte COLT. Les complications peropératoire et post-greffe sont moins fréquentes chez les receveurs>60 ans témoignant probablement d’une sélection plus attentive de cette population âgée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 43 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Récupération respiratoire à distance d’une pneumonie sévère à SARS-CoV-2 (COVID-19) : résultats préliminaires de l’étude de cohorte multicentrique prospective RE2COVERI
  • F. Schlemmer, L. Boyer, C. Dupin, V. Bonnefoy, A. Guillaumot, S. Valentin, M. Zysman, C. Raherison, M. Roumila, C. Colin, C. Andrejak, H. Carette, T. Chinet, V. Giraud, T. Gille, Y. Uzunhan, J. Frija, R. Borie, B. Crestani, I. Honoré, S. Habib, M. Faure, C. Morelot-Panzini, S. Gunther, O. Sanchez, A. Bergeron-Lafaurie, M. Hachem, P. Choinier, A.M. Ruppert, J. Cadranel, J.F. Chabot, B. Maitre
| Article suivant Article suivant
  • Essai multicentrique, randomisé double aveugle contre placebo, évaluant l’efficacité du Nintedanib dans le traitement du syndrome de bronchiolite oblitérante grade 0-p et grade 1-2 chez les patients transplantés pulmonaires
  • O. Brugière, C. Couffignal, Y. Maurer, J. Messika, G. Weisenburger, V. Bunel, X. Demant, C. Bon, C. Macey, J. Le Pavec, G. Dauriat, A. Crutu, S. Hirschi, B. Renaud-Picard, T. Degot, M. Reynaud-Gaubert, B. Coltey, C. Pison, C. Saint Raymond, A. Briot, S. Makhlouf, L. Beaumont, C. Picard, R. Antoine

Déjà abonné à cette revue ?