S'abonner

50 % du bénéfice physiologique de la réhabilitation est atteint dès la 6e séance - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.006 
B. Aguilaniu 1, , J. Levesque 2, F. Herengt 3, C. Brosson 4, J.M. Grosbois 5, A. Bernady 6, A. Bender 7, P. Surpas 8, A. Guerder 9, P. Zhi Li 10, A. Antoniadis 1, T. Similowski 9
1 Université Grenoble Alpes, Grenoble, France 
2 Hop Maisonneuve Rosemond, Montréal, Canada 
3 Centre de réadaptation Dieulefit Santé, Dieulefit, France 
4 Kinésithérapeute libéral, Grenoble, France 
5 Hôpital, Béthune, France 
6 Toki Heder, Cambo Les Bains, France 
7 Kinésithérapeute libéral, Metz, France 
8 Bayere, Charnay, France 
9 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
10 Centre santé McGill, Montreal, Canada 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’évaluation de la réhabiltation (RHB) s’appuie sur le changement significatif de scores (Dyspnée-QV) et de grandeurs physiologiques d’exercice. Nous avons établi le MCID du TLC3’ et du questionnaire DIRECT au cours d’une étude en vie réelle [1]. Au cours de cette étude, les tests physiologiques ont été répétés après 6 séances d’entrainement afin de juger si l’ampleur du bénéfice final était en partie due à l’amélioration de l’aisance loco-motrice.

Méthodes

116 patients GOLD II, III, IV (VEMS moyen: 1,3±0.5L; 48±16 % préd.) ont été évalués en début et fin de programme mais aussi précocement (à l’exception des questionnaires) après 6 à 8 séances soit en moyenne au 14e jour (11,8–16,4). Durée moyenne du programme: 42jours. Les tests d’exercice étaient: TM6, Temps endurance Cycloergomètre, TLC-3’, TLC-1’, force musculaire quadriceps (n=38). Les questionnaires (début et fin de programme étaient: mMRC, CAT, SGRQ, DIRECT, HAD.

Résultats

Une amélioration significative était atteinte pour tous les tests d’exercice TM6, Endurance Cycle, TLC3, TLC1, FMQD, FLQG (respectivement de 48,9m, 4,1min, 9,1 levers, 5,7 levers, 13,5, 15,4U.); et pour tous les scores (excepté le mMRC) soit DIRECT, CAT, SGRQ total respectivement −1,9, −2,7, − 4,7 Unités. Dès la 6e séance, environ 50 % du bénéfice final était constaté pour TM6, Endurance Cycle, TLC3, TLC1, FMQ atteignant le MCID pour TLC3-TLC1-Endurance cycle.

Conclusion

La RHB est jugée efficace quel que soit le stade GOLD selon le test réalisé attestant la nécessité d’une évaluation multi dimensionnelle avec des tests courts, facilement répétables et avec un MCID validé [2]. Les tests simples s’affranchissant des contraintes liées à l’environnement de travail sont aussi performants que les tests complexes (TM6-Endurance cyclo) pour juger du bénéfice de la RHB. L’évaluation du bénéfice physiologique réel d’un programme d’entraînement devrait prendre pour comparaison les mesures fonctionnelles initiales réalisées après 6-8 séances d’entraînement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 5-6 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vaccination contre la grippe et le pneumocoque dans 3 cohortes françaises de patients atteints de BPCO
  • N. Roche, B. Aguilaniu, P.R. Burgel, Z. Maeva, D. Hess, E.H. Ouaalaya, T.C. Tran, C. Raherison
| Article suivant Article suivant
  • Machine Learning pour repérer l’inactivité excessive non évidente à partir de la consultation digitale Colibri-BPCO
  • B. Aguilaniu, D. Hess, E. Kelkel, A. Briault, M. Destors, J. Boutros, P. Zhi Li, A. Antoniadis

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?