S'abonner

Particularités cliniques des patients BPCO nécessitant l’OLD - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.152 
A. Saidani 1, , H. Kamoun 2, A. Slim 2, Y. Hdidene 2, H. Ben Abdelghaffar 2, D. Greb 2, I. Akrout 2, H. Hassene 2, H. Smadhi 3, L. Fkih 2, M.L. Megdiche 2
1 University of Tunis El Manar, Bizerte, Tunisie 
2 Faculté de médecine, Tunis, Tunisie 
3 University of Tunis El Manar, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’oxygénothérapie de longue durée (OLD) constitue le traitement de choix de l’insuffisance respiratoire chronique. Un aperçu général sur les caractéristiques des patients BPCO nécessitant l’OLD nous paraît nécessaire.

Méthodes

Étude rétrospective réalisée au service de pneumologie Ibn Nafis de l’hôpital Abderrahmen Mami de janvier 2014 à décembre 2019. Nous avons collecté les données de 172 patients BPCO. Les patients ont été divisés en deux groupes, G1: patients BPCO sous OLD, G2 : patients BPCO ne nécessitant pas l’OLD. Nous avons comparé les résultats cliniques et fonctionnels entre les deux groupes.

Résultats

Il n’y avait pas de différence significative entre la moyenne des âges des 2 groupes (G1 : 66 ans±12 ans contre G2 : 68 ans±10 ans ; p>0,05). Il y avait autant de femmes que d’hommes entre les 2 populations (G1 : 84,4 % d’hommes et 15,6 % de femmes contre G2 : 87,8 % d’hommes et 12,2 % de femmes, p>0,05). On note qu’il n’y avait pas de différence significative entre la prévalence des comorbidités entre les groupes: pas de différence significative entre la prévalence du diabète, de l’HTA, des coronaropathies, d’insuffisance cardiaque, ni de l’ostéoporose entre le G1 et le G2 (p>0,05). Par ailleurs, l’insuffisance rénale était significativement plus retrouvée dans le G1 que dans le G2 : 3,1 % des patients de G1 contre aucun patient du G2 ; avec p=0,037. Il n’y avait pas de différence significative entre le stade de la maladie des 2 groupes (80 % des patients du G1 étaient classés GOLD 3 ou 4 contre 69,5 % des patients du G2 classés GOLD 3 ou 4; p>0,05). Il n’y avait pas de différence significative entre le nombre d’exacerbation aiguë/an (p>0,05), et le nombre d’hospitalisation/an (p=0,1) entre les groupes. Par contre, la durée d’hospitalisations des patients du G1 étaient significativement plus importante que ceux du G2 (14,72jours/an pour les patients du G1 contre 9,5jours/an pour les patients du G2 ; p<0,01). De plus, les patients sous OLD étaient significativement plus hospitalisés dans les services de réanimation médicales que les autres (38,9 % des patients du G1 contre 13,4 % des patients du G2 ; p=0,011).

Conclusion

L’OLD représente un important volet thérapeutique dans la prise en charge de l’insuffisance respiratoire chronique au cours de la BPCO. Néanmoins, malgré ses effets bénéfiques elle ne diminue pas la fréquence des exacerbations grave ni la durée d’hospitalisations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 77-78 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La kinésithérapie de renforcement musculaire chez les patients suivis pour bronchopneumopathie chronique obstructive
  • A. Fahmi, S. Aidou, H. Arfaoui, H. Jabri, W. Elkhattabi, H. Afif
| Article suivant Article suivant
  • Relation entre la localisation des pneumopathies et la courbure de la scoliose lors d’une infection pulmonaire chez des patients pédiatriques atteints de pathologies neuromusculaires et neurologiques
  • N. Audag, L. Debleser, M. Vander Vorst, G. Reychler

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?