S'abonner

Facteurs influençant le contrôle de l’asthme chez l’adolescent - 10/01/21

Doi : 10.1016/j.rmra.2020.11.179 
A. Allouche , H. Zaibi, E. Ben Jemia, K. Euchi, K. Hemissi, N. Talbi, J. Ben Amar, H. Aouina
 Service de pneumologie, hôpital Charles Nicolle, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, ayant des répercussions sur la vie scolaire, socioprofessionnelle et psychologique. Ces difficultés sont plus fréquentes chez l’adolescent asthmatique. Le but de notre travail est d’évaluer le contrôle de l’asthme chez l’adolescent et d’étudier ses facteurs influençant.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective, descriptive et analytique ayant inclus 37 patients asthmatiques âgés entre 12 et 18 ans, suivis à la consultation de pneumologie de l’hôpital Charles Nicolle de Tunis sur une période de 3 ans (2017–2020). Pour l’évaluation du contrôle de l’asthme, on s’est basé sur les critères GINA.

Résultats

Notre étude a comporté 18 filles et 19 garçons, âgés en moyenne de 16±2 ans. L’âge de début de l’asthme était de 11±5 ans. Parmi eux, 81 % étaient scolarisés en secondaire, avec un taux d’absentéisme et d’échec scolaire de 45,7 % et 31,4 % respectivement. Une couverture sociale n’était pas disponible chez 40 % des patients. Huit asthmatiques étaient fumeurs, et 57 % étaient exposés au tabagisme passif. L’étude analytique des facteurs de mauvais contrôle de l’asthme a montré une association statistiquement significative entre le contrôle des symptômes et le niveau socioéconomique (p=0,05), la couverture sociale (p=0,002), la fonction respiratoire évaluée par le VEMS (p=0,04), la participation au choix thérapeutique (p=0,009), l’accès (p=0,01), le coût (p=0,004) et l’adhérence au traitement (p=0,03). Le risque d’exacerbation d’asthme était significativement associé au tabagisme actif (p=0,05), au niveau socioéconomique (p=0,01), à la couverture sociale (p=0,004), à l’accès (p=0,01), au coût (p=0,007) et à l’adhérence au traitement (p=0,02) et au dispositif d’inhalation utilisé (p=0,01).

Conclusion

L’asthme est plus difficile à contrôler chez les adolescents, d’où l’intérêt d’une bonne éducation et d’un suivi adéquat afin de les impliquer dans leur prise en charge thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 1

P. 90 - janvier 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Asthme difficile à traiter : caractéristiques phénotypiques et facteurs prédictifs d’exacerbations sévères
  • N. Guediri, A. Ben Mansour, S. Ben Saad, R. Jebali, S. Essebaa, H. Daghfous, F. Tritar
| Article suivant Article suivant
  • Enquête de satisfaction à l’égard des dispositifs d’inhalation chez les patients asthmatiques
  • D. Belkhir, H. Blibech, H. Snène, L. Kaabi, A. Saidane, D. Essid, A. Mlik, N. Mehiri, N. Ben Salah, B. Louzir

Déjà abonné à cette revue ?