S'abonner

Sevrage tabagique de fumeurs souffrant d’histiocytose pulmonaire langerhansienne. Réflexions issues de la prise en charge de dix patients - 28/01/21

Smoking cessation in smokers with pulmonary Langerhans cell histiocytosis - considerations from the management of ten patients

Doi : 10.1016/j.rmr.2020.10.005 
J. Perriot a, , M. Underner b, G. Peiffer c, P. Arvers d
a Dispensaire Emile Roux. Centre de tabacologie et Centre de lutte antituberculeuse (CLAT 63), 11, rue Vaucanson 63100 Clermont-Ferrand, France 
b Unité de recherche clinique, Centre Hospitalier Henri-Laborit, Université de Poitiers, 86021 Poitiers, France 
c Service de pneumologie, CHR de Metz-Thionville, 57038 Metz, France 
d Hôpital de la Croix-Rousse, Institut Rhône-Alpes-Auvergne de Tabacologie (IRAAT), Hôpital de la Croix- Rousse, 69004 Lyon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 28 January 2021
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

L’histiocytose pulmonaire langerhansienne (HPL) appartient au spectre des pneumopathies interstitielles diffuses kystiques ; elle affecte des sujets jeunes des deux sexes et quasi exclusivement des fumeurs ou des coconsommateurs de tabac et de cannabis. La prise en charge de cette maladie chronique d’évolution sévère relève de centres experts. Une meilleure compréhension des mécanismes pathogéniques de la maladie a ouvert des perspectives de thérapies ciblées ; toutefois, l’abstinence des substances inhalées qui conditionne son pronostic demeure la pierre angulaire de son traitement. Les patients atteints d’HPL sont souvent des fumeurs difficiles (« hard-core smokers ») très dépendants du tabac qui éprouvent de grandes difficultés à s’abstenir de fumer ce qui justifie une prise en charge spécialisée d’aide à l’arrêt du tabac.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pulmonary Langerhans cell histiocytosis (PLCH) belongs to the spectrum of diffuse interstitial cystic pneumonias; it affects young people of both sexes and occurs almost exclusively in tobacco smokers or co-users of tobacco and cannabis. The management of this severe chronic disease is undertaken in specialized centers. A better understanding of the pathogenic mechanisms of the disease has opened up prospects for targeted therapies. However, supporting the abstinence from inhaling noxious materials which determine its prognosis remains the cornerstone of treatment. Patients with PLCH who persist in smoking despite the diagnosis may be very dependent on tobacco, experience significant difficulties in stopping smoking, and must have access to specialist smoking cessation clinics.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Histiocytose pulmonaire langerhansienne, Arrêt du tabac, Fumeurs difficiles, Stratégie de réduction des risques.

Keywords : Pulmonary Langerhans cell histiocytosis, Smoking cessation, Hard-core smokers, Risk-reduction strategies.


Plan


© 2021  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Déjà abonné à cette revue ?

;