S'abonner

Étude BPCO-EP : prévalence et prédiction de l'embolie pulmonaire dans l'exacerbation de la broncho-pneumopathie obstructive chronique - 17/04/08

Doi : RMR-09-2004-21-4-0761-8425-101019-ART17 

A. Perrier [1],

T. Perneger [2],

J. Cornuz [3],

V. Jounieaux [4],

H. Bounameaux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Position du problème

Les patients souffrant d'une broncho-pneumopathie obstructive chronique (BPCO), sont souvent hospitalisés pour une exacerbation de leur maladie qui se manifeste par une augmentation de la toux et/ou des expectorations, une augmentation de l'essoufflement (dyspnée), et parfois des douleurs thoraciques. Ces exacerbations sont le plus habituellement attribuées à une exacerbation aiguë de l'infection chronique des bronches de ces patients, mais la cause réelle de l'aggravation n'est souvent pas connue. La BPCO est considérée comme un facteur de risque d'embolie pulmonaire (EP), et l'EP fait partie du diagnostic différentiel classique de l'exacerbation d'une BPCO. Toutefois, les symptômes de ces deux entités se recouvrent en bonne partie, et on renonce souvent à recherche l'EP chez de tels patients. Ainsi, la prévalence réelle de l'EP dans cette situation n'est pas connue. Néanmoins, de petites séries suggèrent que jusqu'à 30 % des patients avec une exacerbation de BPCO aux urgences peuvent avoir une thrombose veineuse profonde ou une EP. Les buts de cette étude sont donc : 1) d'évaluer la prévalence de l'EP chez les patients admis aux urgences avec une exacerbation de BPCO ; et 2) de tenter de développer une règle de prédiction de l'EP dans cette population afin d'identifier les patients chez lesquels une EP doit être recherché.

Matériel et méthodes

Étude observationnelle multicentrique (hôpitaux universitaires de Genève et Lausanne, Suisse ; et d'Amiens, France). 600 patients consécutifs admis aux urgences pour une exacerbation de BPCO devraient être inclus. Les patients remplissant les critères d'inclusion seront investigués par un algorithme diagnostique validé à la recherche d'une EP, incluant le dosage des D-dimères, et en cas de résultat anormal des D-dimères, d'une échographie veineuse des membres inférieurs et d'un CT scan hélicoïdal. Les caractéristiques des patients à l'admission seront incorporées dans un modèle de régression multivariée afin de tenter d'identifier des prédicteurs de l'EP chez ces patients. La durée prévue de l'étude est de 24 mois.

Résultats attendus

Cette étude devrait permettre de déterminer la prévalence de l'embolie pulmonaire chez des patients admis aux urgences pour une exacerbation de leur BPCO et donc déterminer si et chez lesquels de ces patients l'EP doit être recherchée systématiquement.

Abstract

The COPD-PE Study: Prevalence and prediction of pulmonary embolism in acute exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease

Introduction

Patients suffering from chronic obstructive pulmonary disease (COPD) are often admitted to hospital with an exacerbation of their disease that manifests itself with an increase in cough and/or sputum, increased dyspnoea and sometimes chest pain. These episodes are most often attributed to an acute exacerbation of bronchial infection but the real cause is often unknown. COPD is considered a risk factor for pulmonary embolism (PE) and PE is part of the differential diagnosis of an acute exacerbation of COPD. However, the symptoms of these two conditions overlap to a considerable extent and the investigation of PE is often ignored in these patients. Therefore the true prevalence of PE in this situation is unknown. Nevertheless several small series suggest that up to 30% of patients seen as emergencies with exacerbations of COPD may have a deep vein thrombosis or PE. The aims of this study are therefore: 1. To evaluate the prevalence of PE in patients admitted as emergencies with exacerbations of COPD; and 2. To attempt to develop a prediction guide for PE in this population in order to identify the patients in whom PE should be investigated.

Materials and methods

600 consecutive patients admitted as emergencies with exacerbations of COPD will be included in a cross sectional study in three university hospitals (Geneva and Lausanne in Switzerland, and Amiens in France). Patients fulfilling the inclusion criteria will be investigated by a diagnostic algorithm appropriate for the study of PE, including D-dimer levels and, in those with abnormal results, ultrasonic scan of the deep veins of the legs and spiral CT scan. The patient characteristics on admission will be incorporated in a multivariate regression analysis in an attempt to identify the predictive factors for PE in these patients. The expected duration of the study is 24 months.

Expected results

This study should determine the prevalence of PE in patients admitted as emergencies with exacerbations of COPD and therefore help decide when, and in which patients, a systematic search for PE should be undertaken.


Mots clés : Broncho-pneumopathie chronique obstructive , Embolie pulmonaire , Étude observationnelle , Analyse multivariée

Keywords: Chronic obstructive pulmonary disease , Pulmonary embolism , Cross sectional study , Multivariate analysis


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 4-C1

P. 791-796 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place et surveillance de l'assistance ventilatoire à domicile
  • J. Gonzalez, J. Macey, C. Cracco, T. Similowski, J.P. Derenne
| Article suivant Article suivant
  • Analyses de variance (1re partie)
  • T. Perneger, A. Perrier

Déjà abonné à cette revue ?

;