S'abonner

Pressions respiratoires maximales chez l'enfant : les exigences méthodologiques - 17/04/08

Doi : RMR-12-2004-21-6-0761-8425-101019-200510010 

S. Matecki [1],

J. Prioux [1],

F. Amsallem [1],

A. Denjean [2],

M. Ramonatxo [1],

pour le groupe « EFR pédiatriques » de la Société de Physiologie

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Dans le suivi des enfants présentant une pathologie respiratoire, la mesure des pressions maximales respiratoires contre résistance occluse est utilisée depuis longtemps pour évaluer la force des muscles respiratoires. Elle représente le test principal dans les premiers stades de la pathologie, pour diagnostiquer une implication des muscles respiratoires dans l'atteinte du système respiratoire et évaluer le degré de cette atteinte.

État des connaissances

L'interprétation de cet examen reste difficile du fait de la grande variabilité des mesures et des valeurs de référence proposées. Le but de cet article est de présenter sous forme d'une revue de la littérature les différentes normes disponibles, les différents facteurs déterminants ainsi que les avantages et les limites de cette mesure.

Perspectives

L'utilisation, par l'ensemble des centres qui effectuent la mesure des pressions maximales respiratoires chez l'enfant, d'un même cahier des charges méthodologique tel celui présenté dans cette revue, pourrait être le point de départ à l'obtention ultérieure de normes identiques pour tous.

Conclusion

L'âge, le sexe ou le niveau d'aptitude physique semblent être les facteurs déterminants les plus importants des pressions respiratoires maximales. Mais d'autres facteurs d'ordre méthodologique, comme la coopération ou le niveau d'entraînement de l'enfant à la réalisation de la manœuvre respiratoire, le type de matériel ou le protocole utilisés vont influencer également les résultats des mesures. Ces facteurs doivent être pris en considération pour diminuer le plus possible la variabilité des pressions maximales respiratoires chez l'enfant.

Abstract

Maximal respiratory pressures in children: the methodological challenge

Introduction

Measurement of maximal respiratory pressures against an occlusion has been used for a long time to assess respiratory muscle strength in the follow up of children with respiratory disease. In the early stage of disease this is the main test for diagnosing respiratory muscle involvement and the degree of that involvement.

State of knowledges

The interpretation of the results is difficult on account of variability of the measurements and of the reference values. The aim of this article is to present, in the form of a literature review, the normal values available and the different determining factors as well as the advantages and limitations of these measurements.

Perspectives

The use by all the centres undertaking maximal respiratory pressure measurements in children of methodological techniques similar to those presented in this revue could be the starting point for obtaining an identical range of reference values for all.

Conclusion

Age, sex and the level of physical aptitude seem to be the most important determinants of maximal respiratory pressures. However, other methodological factors such as co-operation, training of the child in the performance of the manoeuvres and the type of device and protocol used, will all influence the results. These factors must be taken into consideration in order to diminish, as much as possible, the variability of the maximal pressures obtained.


Mots clés : Pressions respiratoires maximales , Enfant

Keywords: Maximal respiratory pressures , Child


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 6

P. 1116-1123 - décembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications respiratoires des nouveaux traitements de la maladie rhumatoïde
  • H. Lioté
| Article suivant Article suivant
  • La trachéotomie
  • P. Lothaire

Déjà abonné à cette revue ?

;