S'abonner

Cancer bronchique non à petites cellules : du traitement de la rechute aux traitements des rechutes - 18/04/08

Doi : RMR-10-2007-24-8-C2-0761-8425-101019-200720137 

P.-J. Souquet

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les traitements de seconde ligne des cancers bronchiques non à petites cellules sont actuellement largement utilisés du fait de leur efficacité démontrée en termes de survie et de qualité de vie. Trois drogues ont actuellement leur AMM dans cette indication (docétaxel, pémétrexed, erlotinib) et possiblement d’autres suivront dans les années qui viennent. Une véritable stratégie thérapeutique peut ainsi être réalisée pour les cancers bronchiques non à petites cellules avancés. Les questions qui sont à résoudre dans les prochaines années sont les choix des traitements (monochimiothérapie ? Polychimiothérapie ? Thérapeutiques biologiques ?) suivant les « caractéristiques » encore méconnues des patients et des tumeurs, ainsi que le point particulier des patients récidivants après une chimiothérapie adjuvante : reprise d’une thérapeutique type « première ligne » ou type « seconde ligne » ?

Abstract

Non-small cell lung cancer - from treatment of relapse to treatments for relapses

Second line treatments of non-small cell lung cancer are currently largely used because of their effectiveness in terms of survival and quality of life. Three drugs are currently licensed for this indication (docetaxel, pemetrexed and erlotinib), and possibly others will follow in the years to come. A true therapeutic strategy can thus be applied in advanced non-small cell lung cancer. The questions which need to be resolved are the optimum choice of treatments (mono-chemotherapy? Poly-chemotherapy? Therapeutic biological?) related to the still poorly understood “characteristics” of patients and tumours, as well as the specific question as to whether patients who have received adjuvant chemotherapy and then relapse should receive “first line” or “second line” therapy?


Mots clés : Cancer bronchique non à petites cellules , Deuxième ligne , Chimiothérapie , Thérapeutiques biologiques


Mots clés : Non small cell lung cancer , Second line treatment , Chemotherapy , Biological therapy


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 8-C2

P. 108-113 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer bronchique non à petites cellules de stade IV : la première ligne en 2007
  • É. Lemarié
| Article suivant Article suivant
  • Les indications et les résultats des soins intensifs chez les patients atteints de cancer bronchique
  • J.-P. Sculier, T. Berghmans, A.-P. Meert

Déjà abonné à cette revue ?

;