S'abonner

Cancer bronchique non à petites cellules : les limites de la chirurgie thoracique - 18/04/08

Doi : RMR-10-2007-24-8-C2-0761-8425-101019-200720151 

D. Grunenwald

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La classification internationale des cancers bronchiques non à petites cellules établit en théorie la frontière des possibilités chirurgicales entre les stades IIIA et IIIB. Le principe de la non-résécabilité des tumeurs localement avancées est remis en cause par les travaux de nombreuses équipes européennes et japonaises, en particulier. La chirurgie élargie peut s’adresser à certaines catégories d’atteintes des organes médiastinaux (oreillette gauche, gros vaisseaux artériels, veine cave supérieure, carène, vertèbres), que les progrès techniques chirurgicaux, les avancées de l’anesthésie et de la réanimation, ainsi que l’utilisation des traitements d’induction préopératoires, permettent de traiter par des exérèses radicales, avec des résultats encourageants, en terme de survie.

Abstract

Non-small cell lung cancer: the limits of surgical resection

The International Staging System for lung cancer actually subdivides patients in two subcategories, according to surgical resectability. Theoretically the landmark is between stages IIIA and IIIB. Non-resectability of T4 tumors is controversial. Because technical advances in surgical techniques and perioperative care, several selected patients with mediastinal involvement (left atrium, great vessels, carina, spine) can be resected with encouraging long-term outcomes. Published data on surgical treatment for locally advanced non-small cell lung cancer are reviewed.


Mots clés : Cancer bronchique , Chirurgie élargie , Médiastin , Résection vertébrale

Keywords: Non-small cell lung cancer , Extended surgery , Mediastinum , Vertebrae


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 8-C2

P. 211-215 - octobre 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prédiction de la réponse à la chimiothérapie dans les CBNPC : applications pratiques
  • M. Wislez, M. Antoine, A. Lavolé, V. Gounant, B. Milleron, J. Cadranel
| Article suivant Article suivant
  • Le financeur, la T2A, le médecin, le patient : l’exemple de la cancérologie thoracique
  • A. Vergnenègre

Déjà abonné à cette revue ?

;