S'abonner

Test à la métacholine chez le jeune enfant : Mesure de la résistance par interruption - 30/04/08

Doi : RMR-12-2005-22-6-0761-8425-101019-200530110 

N. Beydon [1],

R. Matran [2],

B. Wuyam [3],

F. Amsallem [4],

M. Boule [5],

C. Alberti [6],

A. Denjean [7],

C. Gaultier , et le Groupe Pédiatrique Français du PHRC. [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Les objectifs de cette étude étaient 1) d'évaluer la capacité de la mesure de la résistance par interruption (Rint) à détecter une bronchoconstriction induite par l'inhalation de métacholine 2) de déterminer un seuil d'augmentation de Rint pour distinguer les jeunes enfants répondeurs et non-répondeurs.

Quarante six enfants (5,0 (4,3-6,1) ans) adressés pour test à la métacholine ont été explorés par les mesures de Rint et de pression partielle transcutanée en oxygène dont la chute d'au moins 20 % par rapport à la base définissait les enfants répondeurs.

Les enfants étudiés avaient une Rint de base significativement plus élevée que des enfants sains (0,84 (0,68-1,01) vs. 0,76 (0,60-0,90) KPa·L-1·s ;p ≪ 0,03). Quarante et un enfants étaient répondeurs et avaient une augmentation de la Rint significativement différente des enfants non-répondeurs (P ≪ 0,04). Une augmentation de la Rint de 35 % permettait de distinguer les répondeurs des non-répondeurs (spécificité 100 %, sensibilité 63 %) chez ces jeunes enfants tousseurs chroniques.

La Rint augmente significativement au cours du test de provocation bronchique chez les jeunes enfants répondeurs et peut être utilisée pour évaluer le degré de bronchoconstriction.

Abstract

Methacholine challenge in young children: measurement of resistance by interruption.

The aims of this study were 1. To evaluate the measurement of resistance by interruption (Rint) of bronchoconstriction induced by inhalation of methacholine and 2. To determine a threshold of increase of resistance in young children to differentiate responders from non-responders.

Forty-six children (mean age 5 [4.3-6.1] years) referred for me-thacholine challenge were tested by measurement of Rint and transcutaneous oxygen tension. A fall of 20% or more in oxygen tension from the baseline was used to define the responders.

The children studied had a baseline Rint significantly higher than normal (0.84 [0.68-1.01] vs. 0.76 [0.60-0.90] kPa L-1s; p ≪ 0.03). Forty-one children were responders and had an increase in Rint significantly different from the non-responders (p ≪ 0/04). An increase in Rint of 35% distinguished responders from non-responders in young children with chronic cough.

Interrupter resistance increases significantly during bronchial provocation in responding young children and may be used to measure the degree of bronchoconstriction.


Mots clés : Réactivité bronchique , Résistance inspiratoire , Pression partielle transcutanée en oxygène , Toux chronique

Keywords: Bronchial reactivity , Inspiratory resistance , Transcutaneous oxygen tension , Chronic cough


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6

P. 959-966 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Acceptation à long terme du traitement par pression positive continue
  • A. Bizieux-Thaminy, F. Gagnadoux, C. Binquet, N. Meslier, C. Person, JL. Racineux
| Article suivant Article suivant
  • Immunoglobuline E et maladies respiratoires
  • P.-O. Girodet, A. Casset, A. Magnan, F. De Blay, P. Chanez, J.M. Tunon de Lara