S'abonner

Pneumomédiastin compliquant un syndrome des anti-synthétases - 30/04/08

Doi : RMR-12-2005-22-6-0761-8425-101019-200530053 

F. Saint-Georges [1],

P. Mulliez [1],

D. Lebas [2],

P. Modiano [2],

D. Bisch [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le pneumomédiastin est une complication rare mais classique de la dermatomyosite. Sa survenue constitue un facteur de gravité et nécessite un recours précoce et rapide à un traitement agressif associant une corticothérapie et un traitement par immunosuppresseur ou par immunoglobulines humaines intra-veineuses.

Cas clinique

Nous rapportons l'observation d'une femme de 63 ans présentant une pneumopathie infiltrative étendue dans le cadre d'une forme clinique de dermatomyosite : le syndrome des anti-synthétases. L'évolution a été rapidement péjorative avec un pneumomédiastin et une détresse respiratoire aiguë malgré un recours initial aux corticoïdes puis secondairement aux immunoglobulines humaines et aux immunosuppresseurs.

Conclusion

L'intérêt d'objectiver les signes d'accompagnement, cutanés ou musculaires dans le bilan initial d'une pneumonie infiltrative, est de donner une orientation clinique amenant à la recherche d'anticorps anti-synthétases afin d'optimiser rapidement la prise en charge thérapeutique.

Abstract

Pneumomediastinum complicating the anti-synthetase syndrome

Introduction

Pneumomediastinum is a rare but classical complication of dermatomyositis.

Its development is a serious matter and necessitates prompt recourse to aggressive treatment with corticosteroids combined with immuno-suppressants or intravenous human immunoglobulin.

Case report

We report the case of a 63 year old woman presenting with pulmonary infiltration, in the presence of dermatomyositis, as a clinical manifestation of the anti-synthetase syndrome. The progress was rapidly unfavourable with pneumomediastinum and acute respiratory distress despite initial treatment with corticosteroids followed by human immunoglobulin and immunosuppressants.

Conclusion

The identification of cutaneous or muscular signs in the initial investigation of a pulmonary infiltrate should lead to a search for anti-synthetase antibodies in order to determine the optimal clinical management as quickly as possible.


Mots clés : Dermatomyosite , Syndrome des anti-synthétases , Pneumomédiastin

Keywords: Dermatomyositis , Anti-synthetase syndrome , Pneumomediastinum


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 6

P. 1031-1034 - décembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ventilation mécanique à domicile et au long cours des patients neuromusculaires (indication, mise en place et surveillance)
  • D. Orlikowski, H. Prigent, J. Gonzalez, T. Sharshar, J. C. Raphael
| Article suivant Article suivant
  • Les atteintes pleuro-pulmonaires à Entamoeba histolytica
  • H. Rachid, A. Alaoui Yazidi, F. Loudadssi, M. El Biaze, A. Bakhatar, N. Yassine, A. EL Meziane, A. Bahlaoui