S'abonner

Mésothéliome : traitement - 24/09/08

Doi : RMR-10-2008-25-8-C2-01761-8425-101019-200720324 

T. Berghmans

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Le mésothéliome pleural est une tumeur rare dont le pronostic est sombre. Les traitements disponibles ont une activité restreinte. La pleuro-pneumonectomie élargie est le seul traitement à visée curative, mais il ne s’adresse qu’à un nombre limité et sélectionné de patients. La radiothérapie a un caractère palliatif et son rôle préventif sur la survenue de métastases en transit sur les trajets de drain ou de ponction est controversé. Il existe peu d’agents cytotoxiques actifs dans cette maladie. À l’heure actuelle, et sur la base de deux essais randomisés, la chimiothérapie la plus efficace consiste en une combinaison de cisplatine et d’un antifolate, pemetrexed ou raltitrexed.

Abstract

Other thoracic cancers Mesothelioma : treatment

Malignant pleural mesothelioma is a rare tumour of poor prognosis. Available therapeutics have restricted efficacy. Pleuro-pneumonectomy is the only treatment with curative intent but it could be offered to a limited and well selected group of patients. The role of radiotherapy is palliative and its preventive role on malignant seeding after invasive procedures is controversial. There are few active cytotoxic drugs in this disease. Currently, based on two randomised trials, the most efficacious chemotherapy regimen consists in a combination of cisplatin and an antifolate agent, pemetrexed or raltitrexed.


Mots clés : Mésothéliome , Chirurgie , Radiothérapie , Chimiothérapie

Keywords: Mesothelioma , Surgery , Radiotherapy , Chemotherapy


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 8-C2

P. 191-195 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mésothéliome pleural malin : biologie et diagnostic
  • A. Scherpereel, B.-D. Grigoriu, P. Astoul
| Article suivant Article suivant
  • Carcinome bronchioloalvéolaire (CBA) et adénocarcinome pulmonaire avec composante bronchioloalvéolaire (ADC-CBA) : un continuum anatomoclinique
  • J. Cadranel, A. Lavolé, V. Gounant, M. Wislez