S'abonner

Atteinte pulmonaire au cours d’une infection à Cytomegalovirus chez un adulte immunocompétent - 04/02/09

Doi : RMR-01-2009-26-1-0761-8425-101019-200813485 

J. Margery [1],

N. Lefebvre [2],

J.-M. Dot [1],

A. Gervaise [3],

D. Andriamanantena [1],

M. Dieudonné [1],

A. Girodeau [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction Chez l’immunocompétent, l’infection à Cytomegalovirus (CMV) est généralement silencieuse ou limitée à un syndrome mononucléosique mais elle peut aussi plus rarement déterminer des manifestations symptomatiques.

Observation Une femme de 43 ans, immunocompétente et sans antécédent, présentait une dyspnée fébrile, une cytolyse hépatique et un syndrome mononucléosique. Le scanner thoracique montrait des opacités interstitielles diffuses en « verre dépoli ». Le lavage broncho-alvéolaire et les hémocultures étaient stériles. Les antigénuries (Legionella pneumophila, Streptococcus pneumoniae) et les sérologies des germes intracellulaires (Chlamydia sp. et Mycoplasma pneumoniae) étaient négatives. Le diagnostic de pneumopathie à CMV était retenu sur des arguments sérologiques d’infection récente (présence d’IgM anti-CMV) et sur l’identification du CMV par technique de PCR dans le sérum. Sans traitement antiviral spécifique, l’évolution clinique était favorable en 1 semaine et le scanner thoracique était normal 1 mois plus tard.

Conclusion Chez le sujet immunocompétent, le CMV est une cause exceptionnelle de pneumopathie hypoxémiante. Un traitement antiviral spécifique n’est pas systématiquement indiqué.

Abstract

Pulmonary involvement in the course of cytomegalovirus infection in an immunocompetent adult

Introduction Cytomegalovirus (CMV) infection in the immunocompetent is generally silent or it may present as a mononucleosis like syndrome but, rarely, it can lead to symptomatic manifestations.

Case report An immunocompetent and previously healthy 43- year-old woman presented with fever, dyspnoea, liver cell necrosis and a mononucleosis syndrome. The CT scan showed diffuse ground-glass opacity. BAL and blood cultures were sterile. Urinary antigens (Legionella pneumophila, Streptococcus pneumoniae) and serology for atypical respiratory pathogens (Mycoplasma pneumoniae and Chlamydia sp.) were negative. A diagnosis of CMV pneumonia was established on serology (presence of anti-CMV IgM) and PCR detection of viral DNA in the serum. Without antiviral therapy, there was a favourable clinical outcome 1 week later and 1 month later the CT scan was normal.

Conclusion CMV infection can lead, exceptionally. to a hypoxic pneumonia in the immunocompetent host. Antiviral therapy should not be prescribed systematically.


Mots clés : Pneumopathie , Cytomegalovirus , Immunocompétent

Keywords: Pneumonia , Cytomegalovirus , Immunocompetent


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 1

P. 53-56 - janvier 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Profil des investigateurs actifs au cours d’un essai clinique en médecine générale
  • P. Lefébure, T. Blanchon, A. Kieffer, H. Sarter, F. Fournel, A. Flahault pour le groupe Dépiscan
| Article suivant Article suivant
  • Une tumeur rare du poumon, le mélanome primitif
  • P. Saint-Blancard, F. Vaylet, R. Jancovici