S'abonner

Thermo-ablation de cancer bronchique primitif inopérable : étude monocentrique - 24/12/09

Doi : 10.1016/S0761-8425(09)73327-3 
N. Lévêque 1, V. Chabbert 2, G. Prevot 1, M.-C. Pierre 1, C. Stafin 2, F. Chamming’s 2, H. Rousseau 2, A. Didier 1, J. Mazières 1,
1 Service de Pneumologie, Clinique des Voies Respiratoires, Hôpital Larrey, CHU de Toulouse, France 
2 Service de Radiologie, Hôpital Rangueil, CHU de Toulouse, France 

Correspondance : Unité d’Oncologie cervico-thoracique, Clinique des Voies Respiratoires, Hôpital Larrey, CHU de Toulouse, Chemin de Pouvourville, 31059 Toulouse cedex.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La thermo-ablation (ou radiofréquence) est une nouvelle technique de radiologie interventionnelle utilisée pour le traitement des tumeurs primitives bronchiques ou secondaires de petite taille (inférieures à 3 cm) chez des patients inopérables ou ne pouvant bénéficier de radiothérapie externe. Elle est déjà utilisée pour le traitement de certains cancers (foie, rein) de façon courante mais est une technique plus récente s’appliquant aux tumeurs pulmonaires primitives et secondaires.

Méthodes

Nous avons suivi, par tomodensitométrie, 12 patients porteurs de primitifs bronchiques traités par cette technique de 2004 à 2008.

Résultats

Notre étude a montré une bonne tolérance immédiate du geste avec des effets iatrogènes mineurs (75% de pneumothorax) et aucun effet iatrogène majeur. De plus, cette technique est associée à un bon contrôle local (8,3% de récidive locale).

Conclusions

La radiofréquence apparaît comme une alternative intéressante chez les patients porteurs d’un cancer bronchique non opérable, du fait de sa bonne tolérance et d’un contrôle local satisfaisant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Radiofrequency ablation is a new interventional radiological technique for the treatment of primary or secondary lung tumors of small size (less than 3 cm) in inoperable patients or patients unsuitable for external radiotherapy. This procedure is already used in liver and renal cancers and metastases, and is now being evaluated in primary and secondary lung tumors.

Methods

We have followed-up, by CT scanning, 12 consecutive patients with primary lung tumors treated by radiofrequency ablation in our institution between 2004 and 2008.

Results

Our study shows that radiofrequency ablation is well-tolerated with few minor side effects (75% pneumothorax) and no major side effects. Moreover, it gives good local control (8.3% local progression).

Conclusions

Radiofrequency appears to be a valuable alternative to surgery for inoperable patients presenting with a small primary lung tumor.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thermo-ablation, Radiofréquence, Cancer bronchique, Contrôle local, Pronostic

Key-words : Radiofrequency ablation, Lung cancer, Local control, Prognosis


Plan

Plan indisponible

 Les auteurs ont déclaré n’avoir aucun conflit d’intérêt.


© 2009  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 9

P. 924-929 - novembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recommandations professionnelles : la SPLF garde le rythme
  • A. Didier, E. Lemarié
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge de la BPCO en pneumologie selon le stade de sévérité
  • N. Roche, B. Delclaux, Y. Martinat, C. Chouaid, J.-M. Marcos, H. Pégliasco, B. Scherrer

Déjà abonné à cette revue ?

;