S'abonner

L’asthme : une maladie de tout l’arbre aérien - 20/04/10

Doi : 10.1016/S0761-8425(09)73680-0 
I. Tillie-Leblond 1, R. Louis 2, A. Magnan 3, M. Humbert 4, J. de Blic 5, P. Chanez 6,
1 Service de Pneumologie et d’Immunolo-Allergologie, CHRU de Lille, Hôpital Albert Calmette, Lille, France 
2 Service de Pneumo-Allergologie, CHU de Liège, CHU ND des Bruyères, Chênée, Belgique 
3 Institut du Thorax, CHRU de Nantes, Hôpital G & Laënnec, Inserm U 533, Nantes, France 
4 Service de Pneumologie, Hôpital Antoine Beclère, GHU Sud-APHP, UPRES EA 2705 IFR 13, Clamart, France 
5 Hôpital Necker, Enfants Malades, GHU Ouest, Paris, France 
6 Département des Maladies Respiratoires, AP-HM, CNRS UMR 6020, Université de la Méditerranée, Marseille, France 

Correspondance : Département des Maladies Respiratoires, AP-HM, CNRS UMR 6020, Université de la Méditerranée, 270 boulevard de Sainte-Marguerite, 13009 Marseille.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’inflammation et les processus de remaniements structuraux des voies aériennes sont constamment observés dans l’asthme. Ils concernent l’ensemble de l’arbre bronchique y compris les voies aériennes distales. L’infiltrat par les cellules inflammatoires et les remaniements structuraux sont en général assez semblables à tous les étages des voies aériennes. Cependant, au cours de l’asthme sévère, de l’asthme nocturne et dans l’asthme mortel, l’infiltrat inflammatoire dans les voies aériennes distales est plus intense et implique des cellules ayant des critères d’activation plus grande. Au cours de l’asthme mortel, les voies aériennes distales sont le siège de remaniements structuraux intenses concernant le muscle lisse, l’épithélium bronchique et l’hypersécrétion de mucus qui s’associe à une obstruction des voies aériennes distales. Ainsi, l’atteinte histopathologique des voies aériennes distales contribue aux formes les plus sévères de l’asthme et devrait donc être ciblée par les traitements de l’asthme. Les méthodes non invasives actuelles qui reflètent l’inflammation ne permettent pas d’évaluer les voies aériennes distales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Inflammation and remodelling are constant features of asthma. They are present throughout the whole bronchial tree, even in the small airways (less than 2mm). The inflammatory cell infiltrate and structural changes are, in most cases, identical. However, in severe asthma, nocturnal asthma and fatal asthma, the cellular infiltrate in the distal airways is more intense and the number of activated cells is increased. In fatal asthma there are major alterations in the distal airways involving the smooth muscle and the bronchial epithelium, and mucus hypersecretion leading to distal airway plugging. Thus the histopathological changes in the distal airways contribute to the most severe stages of asthma and should be targeted by treatment. Currently the non-invasive tools that reflect inflammation are unable to assess these changes in the distal airways.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Voies aériennes distales, Inflammation, Modifications structurales, Asthme sévère, Biopsies

Key-words : Distal airways, Inflammation, Remodelling, Severe asthma, Biopsies


Plan

Plan indisponible

© 2009  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 8

P. 851-858 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge chirurgicale de la distension thoracique au cours de la BPCO
  • L. Brouchet, P. Thomas, C. Renaud, J. Berjaud, M. Dahan
| Article suivant Article suivant
  • Les traitements ciblant les voies aériennes distales dans l’asthme : analyse des études cliniques
  • P.-R. Burgel, I. Frachon, A. Didier, D. Dusser

Déjà abonné à cette revue ?

;